« Pim’s revisité » by Vi

Bonjour la compagnie !

Vous avez été très nombreux à me solliciter hier pour cette recette, dont j’ai publié le résultat hier sur mon feed Instagram alors comme je vous l’ai promis, la voici !

Les ingrédients dont vous aurez besoin pour :

La base de petit gâteau =>
– 50g de poudre de noisette
– 50g de poudre d’amande ( possible tout amande si pas de noisette, dans ce cas dosez 100g d’amande mais la pâte sera moins souple et moins de goût )
– 20g de beurre
– 1 oeuf
– Erythritol ou Sukrin Gold, à votre goût, 10g suffisent largement perso je n’en ai pas mis mais je vous laisse l’option – vous verrez avec les fruits et le chocolat ce n’est franchement pas utile mais pour les kids pourquoi pas.
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille

La couche de fruit => Au choix :
– des fruits frais de votre choix keto bien entendu ( fraise, framboise, myrtilles .. )
– fruits surgelés
– confiture Low carb que vous pouvez par exemple trouver sur le site : https://www.deliceslowcarb.com/
Pour vous dire sur les 8 gâteaux réalisés j ai testé les trois et les trois options fonctionnent !

La couche de chocolat =>
– 150g de chocolat noir de votre choix, ou chocolat au lait low carb
( J’ai fait les deux, un choco noir 90% et chocolat au lait de la marque TORRAS sur le site DéliceLowCarb )
– 20g d’huile de coco

Une fois que vous avez tout cela, que vous abordez votre plus joli sourire gourmand on y go !

Rien de bien sorcier comme d’habitude avec moi => mélangez noisette et amande et votre beurre que vous aurez fait fondre au préalable.
Rajoutez ensuite l’oeuf, la Pure Via si jamais et l’extrait de vanille.
Mélangez à la cuillère en bois, PAS DE MIXER, car la pâte va être collante pour le coup et très grasse, n’allez pas bousiller vos appareils ! -) Finissez même à la main si vous le souhaitez.
Ensuite vous disposerez cette préparation dans le fond de petits moules, environ à 1/4.
Vous avez vu sur la photo les miens étaient rectangulaires mais parce que de base je partais sur autre chose mais tout à fait possible de partir sur une autre forme, par contre le moule de préférence en silicone et là vous me direz merci pour le démoulage ! -)
10 minutes à 180 degrés, pas une de plus, et vous laisserez refroidir le temps de réaliser le reste de la recette.

Pour les fruits, soit vous tartinez directement de confiture une fois le gâteau refroidi.
Avec les fruits frais ou surgelés, il vous suffira de mixer le tout à votre convenance et tartiner de la même manière vos petites bases.
Dans une casserole, vous ferez fondre le chocolat et l’huile de coco pour obtenir un mélange lisse, du genre de celui qui vous donne envie de plonger dedans -)

On récap = > une fois base refroidie vous tartinerez de fruits et recouvrerez de chocolat fondu ! Ok ??

Mettez au frais, 1h30/2h avant de démouler et de déguster !!
Pour la conservation, perso je les laisse au froid, et selon mon gourmand de mari, ils sont meilleurs ce matin -)

Voilà, voilà, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation. Vous verrez, vous resterez raisonnable car déjà un seul suffira à vous combler et ainsi vous pourrez faire durer le plaisir -)

COPYRIGHT 2020 © CÉTO VIE

Wrap Minute by Vi

Hello mes petits poulets ,
( oui .. de greemlins vous passez à poulet ainsi va la vie ! )

Today, une recette de Wrap Minute !
Why ?
D’habitude lorsque je me fais un wrap, ces derniers sont déjà tout faits, je les achète sur le site Délices Low Carb, caverne d’Ali Baba pour les mamans pressées comme moi !
Avec cette histoire de confinement, de problèmes postaux qui vont avec, et plus de wrap en stock, j’ai bien dû composer, et vous le savez RIEN ne stoppe une envie de femme enceinte presque à terme ! ( plus d’hormones donc, si si si )

Je voulais quelque chose de rapide, de souple, qui ne craque pas ou qui soit trop cuit si on se retourne deux minutes pour écharper le petit qui a ENCORE oublié un « s » au pluriel dans sa rédaction ! -)
J’ai donc tenté 2/3 essais et je pense avoir trouvé la combi qui va bien avec deux ingrédients majeurs seulement !

La base c’est de l’oeuf .. mais de l’oeuf en mode battu, justement cela aurait eu le goût d’omelette et là : sans intérêt !
Finalement le bon combo c’est d’y rajouter de la crème fraîche épaisse ! Cela donne une consistance et rend plus que discret le goût de l’oeuf. En mode froid avec des épices cest même assez bluffant ! Allez je vous dis TOUT !

Je vous mets ci dessous les ingrédients pour UN WRAP unique car cela vous fera un repas complet en fonction de votre garniture et cela restera digeste et léger.

Vos munitions pour le Wrap :

– 2 Oeufs
– 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse ( possible avec crème liquide mais la texture sera plus spongieuse )

Vos munitions pour la garniture comme sur ma photo :

– 1 petite boîte de thon environ 90g poids égoutté
– 1 cuillère à café de jus de citron (optionnel )
– 2 cuillères à soupe de mayonnaise divisées en deux, car une servira pour le thon, et une autre pour tartiner le wrap avant montage ( je fais la mienne maison )
– 1 cuillère à café de basilic => frais c est mieux mais le basilic Ducroc fait aussi le job !
– Sel et poivre
– 1 demi avocat
– 2 feuilles de salade

Une fois les munitions OK, on passe à l’offensive :

Dans un mixer, vous mettrez les oeufs et la crème pour avoir un appareil bien homogène, utilisez un mixer ou le mixer à soupe si vous avez, mais pas à la main car cela ne sera alors pas assez lié et là vous aurez vraiment une omelette !
Sel + Poivre à ne pas oublier pour une version simple.
Ensuite dans une poêle beurrée et bien chaude vous mettrez ce mélange comme une crêpe et vous laisserez chauffer à couvert de préférence. Pour vous donner une idée ma poêle fait 24cm de diamètre.
Une fois cuite et souple, vous la retournerez une fois, normalement elle doit être hyper souple !
Vous réserverez ensuite le temps de faire la garniture.

Je vous mets celle que j’ai faite hier soir simple, fraîche et délicieuse.
Dans le mixer toujours ( que vous aurez lavé entre temps évidemment ! ) vous mettrez votre thon, une cuillère de mayonnaise, le jus de citron et le basilic => bzzzzzzzzzz ( bruit du mixer ) => et hop mousse de thon express !

Pour le grand final rien de plus simple, vous étalerez sur votre wrap la seconde cuillère de mayonnaise, mettrez la mousse de thon sur cette dernière, le demi avocat coupé en tranchettes, les petites feuilles de salades et vous roulerez le tout en mode wrap ! La mayonnaise accrochant le wrap, même pas besoin de mettre un pic ou faire des fabrications lunaires pour faire tenir le tout ! -)

Et le mot de la fin : « à table » !!!!

TRUCS en plus parce que je suis sympa =>
Pour la garniture vous pouvez aller sur autre chose mais je vous conseille de rester sur du frais : des crevettes, de la sardine, du jambon ou jambon fumé.
Des tomates, des oignons et autres accompagnements peuvent remplacer les avocats !
La mayonnaise peut être remplacée par du fromage frais ou pourquoi pas du cottage cheese ( pour cela je vous invite à aller sur Instagram sur le compte de mon ami keto Geoffrey alias Monsieur_Keto qui a une superbe recette ! ).

Sur la partie wrap, vous pouvez en plus de sel + poivre y rajouter des épices telles que paprika, ou curry pour plus de goût encore !

Vous l’aurez compris encore une fois cette recette est adaptable à souhait, avec des ingrédients simples et facile à réaliser !

ASTUCE DE MAMAN => Les enfants adorent avec Saint Môret et jambon ET version  » sucrée  » possible pour un goûter sain, dans le wrap pour vos petits vous pouvez alors rajouter une cuillère à café de Pure Via ou de sucre de coco, et c’est parti mon kiki !! Les miens adorent avec de la purée de fraise maison ( fraise et une cuillère à café de crème fraiche au mixer )

Bonne régalade !!

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

De Céto à Low Carb : je fabrique un bébé !

Cher tous,

Un article un peu particulier, un peu ciblé, mais depuis que je partage sur ma page Instagram mon quotidien de femme enceinte, c’est très souvent que vous venez vers moi la même question : enceinte, faut-il rester sur une alimentation cétogène stricte ou pas ?

( je soupçonne pleins de « projets bébé » à venir, je dis ça, je dis rien ! )

Tout d’abord = > ATTENTION
Je ne me fais pas parole d’or, je ne suis pas médecin et ce que je vais vous livrer là est simplement mon expérience.

Le mieux pour chacune d’entre vous est d’en parler en premier lieu avec le corps médical qui vous suit bien évidemment. Je le rappelle car c’est important.
Je ne suis pas de ces gens qui pensent détenir les clés et les solutions car ils ont lu des livres, ou vécu au travers « de leur nombril » une expérience qu’ils pensent pouvoir calquer à d’autres.
Prenez y ce que vous voudrez y prendre. Cela vous permettra d’appréhender en cas de grossesse, de peut être vous poser des questions et d’engager le dialogue avec vos médecins.

Allez je vous raconte tout  =>

Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte cela faisait 8 mois que j’étais en alimentation cétogène stricte et j’avais alors perdu 30 kilos.
Je devais alors tourner en moyenne à 15/20g maximum par jour de glucides.

Côté activité physique, j’articulais mes semaines depuis le début de l’été autour d’une séance en salle de sport, et deux sorties running.

Car en effet, lorsque j’ai appris ma grossesse à mon retour de vacances, début septembre, c’était une semaine pile avant ma première participation à la course La Parisienne et ses 7km emblématiques, pour lesquels je m’étais entraînée de façon assez intensive sur les 3 semaines précédentes. J’avais alors constaté une meilleure endurance quand la veille d’une sortie je limitais encore plus les glucides !

Par contre mi août, j’ai commencé à avoir des vertiges. Dès lors, j’avais cette sensation qu’on a tous eu un jour en se levant trop vite, sauf que c’était sans que forcément je ne me lève, parfois en marchant ou même en restant assise.

Cela a duré le reste des vacances et cela s’est accentué après.

J’ai passé tous les bilans sanguins de début de grossesse avant ma course et tout était excellent. Aucune anomalie. Aucune carence. Je me sentais bien hormis ces petits vertiges que je mettais donc sur le compte de la fatigue et du bouleversement hormonal.
J’ai eu l’accord pour la course, avec comme deal de tout stopper pour ne me concentrer que sur bébé à venir.

Ce que j’ai fait ! ( mon médecin elle ne rigole pas ! )
J’ai continué mon alimentation cétogène, tournant toujours sur mes 20g/30g quotidiens de glucides, étant pour moi une routine bien installée désormais depuis quelques mois.

Mais quelques semaines après, mes vertiges se sont accentués.

La fatigue d’un coup, d’un seul a été très compliquée à gérer et j’ai commencé à me poser des questions face à la céto stricte.
Je digérais mal, j’avais souvent mal un peu partout, et toujours ces vertiges qui devenaient omniprésents !
Je suis retournée voir mon médecin, et nous avons refait des bilans plus poussés. Cela a été un peu l’annonce choc mais en quelques semaines, même si les taux principaux étaient bons, j’étais en carence sur d’autres.

Mon médecin pleine de pédagogie m’a alors expliqué que cela serait peut être mieux d’augmenter les glucides journaliers, de passer en low carb en intégrant des fruits pour commencer, et de voir ce que cela pouvait donner.

Je suis sortie de là, pas tout à fait rassurée pour mon bébé mais pourtant je n’ai pas réagi de suite !

J’ai eu énormément de mal à accepter l’idée que je devais peut être sortir de ma routine alimentaire qui me convenait si bien jusque là.

Cette alimentation qui m’avait fait tant de bien physiquement mais pas que, et qui en quelque sorte m’avait sauvée des griffes des douleurs quotidiennes de la sclérose en plaques.
C’est là que la période « flottement et doutes » a commencé !

Je me suis baladée sur le net, cherchant des témoignages de femmes enceintes ET en céto mais pas grand chose. Beaucoup aux US, mais toujours suivie par des femmes ayant d’autres pathologies souvent le diabète gestationnel et donc sur prescription médicale à partir de 6 mois de grossesse. Quelques articles sur la dangerosité du céto enceinte, notamment sur les risques de malformations ou fausses couches au premier trimestre, m’ont quand même bien filé la frousse, mais aucune vraie étude scientifique menée sur ce thème n’a jamais été faite de façon officielle. Les avis divergent selon les médecins et les futures mamans aussi ! Je pouvais lire dans la même heure des témoignages de futures mamans en forme en céto et d’autres ayant perdu leurs bébés lors du premier trimestre. Aucun lien de fait néanmoins mais bon .. on lit cela alors forcément on se met à réfléchir aussi et cela devient compliqué de faire le tri !
Le corps médical en France n’apporte aucune réponse, sinon « manger équilibré et en quantité raisonnable », personne ne sait vraiment quoi dire ou quoi conseiller.

Et toi, tu es là, avec tes hormones sur le dos, larguée, avec la boule au ventre car tu portes en toi la vie et tu ne crains qu’une chose au début c’est que ton bébé aille bien.
J’avoue avoir été perdue comme jamais, et du coup manger pour moi devenait un casse tête. Presque une épreuve.

Je mangeais quasi comme avant avec un fruit de temps en temps.
Pour être honnête, au départ, j’achetais des fruits et je ne les mangeais pas, je trouvais toujours une excuse pour me rabattre sur des framboises ou des myrtilles pour me rassurer : « tu vois, tu manges des fruits ! »
La première orange que j’ai mangé, je l’ai super mal vécu ! C’était presque comme du poison, je savais que je mangeais du glucide à gogo et j’avais peur de me faire du mal, sachant que je devais tenter de faire le mieux pour mon bébé.
J’avais aussi peur que les douleurs de sep reviennent !

Avant la première écho, ayant toujours de temps en temps les fameux vertiges, mon médecin m’a prescrit une écho de vérifier avant l’écho officielle du premier trimestre que quand même tout était ok. Mon premier électrochoc.
Mon bébé était visible, avec un petit cœur qui battait mais beaucoup trop petit.
On m’a alors dit d’attendre l’écho du premier trimestre dite « officielle » de s’assurer que ce petit être soit viable, que peut être il y avait une erreur sur les dates du terme ( alors que je savais que non )  … enfin je pense que l’échographie a tout dit pour me rassurer voyant mon visage baigné de larmes !

Je suis sortie de là un peu anéantie.
J’ai été comme un zombie les semaines qui ont suivies. J’avais toujours du mal à me laisser aller côté alimentation, je disais que je ne comptais pas mes glucides, mais dans ma tête c’était une vraie calculatrice, je savais que certains jours tout en mangeant des aliments dits cétogènes j’étais à plus de 30g alors le lendemain instinctivement je baissais à nouveau .. je n’arrivais plus à savoir ce qui était bon ou pas en fait. Je montais sur la balance tous les jours, par peur de prendre du poids après avoir mangé plus un jour qu’un autre.

Malgré tout, petit à petit, alors que je réintégrais des glucides issus principalement de fruits ( autres que fruits rouges : banane, kiwi, orange…  ) j’ai constaté que je n’avais plus de vertiges ! J’ai commencé à me sentir mieux aussi, moins fatiguée.

Est arrivée la première échographie avec ma gynécologue.

Sans surprise le bébé était trop petit, et je faisais de l hypertension due à la grossesse par dessus, sa décision a été alors radicale : elle m’arrêtait jusqu’à la fin de ma grossesse !

Il fallait que bébé prenne du poids pour bien se développer et il fallait faire baisser la pression et donc la tension.

Sans me culpabiliser ou faire sa moralisatrice elle a été claire, il fallait que je continue le low carb en rajoutant en plus de bonnes céréales aussi.
Je me souviens de sa phrase « pensez donc que vous serez quelques mois une céto rebelle modérée » lol !! Quand j y pense ! -)

À partir de là, je n’ai plus que pensé à mon bébé.
J étais seule à la maison désormais tous les jours, autant dire que j’avais le temps de penser et de m’organiser mes journées !

Mon plan de bataille a été d’intégrer des glucides par des fruits essentiellement, des produits laitiers et des céréales complètes le matin essentiellement. Je me suis mise à reboire du lait de vache, en plus des yaourts à la grecque, à réintégrer « vraiment » des fruits et un jour sur deux à manger en plus du pain complet en tartine le matin.
Le midi et le soir je mangeais normalement sans chercher forcément à compter les glucides mais en ne me privant pas de légumes sans me demander s’ils étaient céto ou pas et en ne calculant plus les quantités.

J’ai aussi réduis les lipides mais surtout dans la préparation des plats me disant que si je réintégrais des glucides en gardant TOUS les lipides d’avant le cocktail serait explosif ! J ai donc réduis les crèmes, les sauces grasses, le beurre à gogo.
D’ailleurs le seul avantage de ne pas être immunisée contre la toxoplasmose aura été de me freiner sur les fromages et la charcuterie naturellement !

 ( arrrhhhhhhhhh VIVEMENT un bon saucisson avec du fromage puant ! )

J’ai finalement trouvé mon rythme entre 60 et 80g de glucides par jour.
Cela me convenait bien car mes prises de sang se sont améliorées sur les carences, tout est redevenu normal et mes vertiges ont complètement cessés.

Il y a des jours où j étais certes plus vers les  50g mais des jours je suis montée à 100g alors l’un dans l autre j’ai commencé à déculpabiliser et à me détacher de tout cela. Me dire que ok j’allais prendre du poids, mais que ce serait des kilos que je pourrai dégommer facilement après car désormais j’avais les bonnes clés pour le faire !
Si j avais perdu ces 30 kilos, rien ne pourrait m arrêter pour « l’après » !

J’ai continué à faire mes parcours de run mais en marchant, 1 fois par semaine donc je marchais entre 8 et 10km, j’allais à la piscine 2 fois par semaine et globalement je faisais tout à pied comme avant. Je prenais la moindre occasion de bouger et c’était parti !

Cela m a permis je pense de réguler la prise de poids. Comme le sport en dehors de la grossesse, je pense qu il est essentiel de continuer à bouger pendant la grossesse. De garder un rythme alors certes pas sportif comme avant mais de marcher le plus possible et de ne pas rester sans rien faire.

J’ai senti bébé bouger assez tôt vers la fin du 4ème mois de grossesse. Comparé à mes deux premières grossesses où je les ai senti bien plus tardivement vers 6 mois et demi.
Les sensations d’ailleurs, avec la perte de poids de 30 kilos juste avant, n’ont pas été les mêmes. Je le sentais vraiment mieux, mon ventre s est arrondi très vite mais tout vers l’avant. C’est comme si je découvrais la grossesse !

Quand est arrivée la seconde écho j’étais tellement angoissée vous ne pouvez pas savoir. J étais sûre qu’on allait alors m’annoncer une malformation ou quelque chose que j’aurai fait de mal. Je sentais alors bébé bouger correctement mais bon, comme toutes les futures mamans on a cette appréhension et d’autant que je savais que j’avais fait n’importe quoi au départ.
Au final : 7 kilos en plus sur la balance et un bébé en pleine forme, il avait repris un bon poids, aucune malformation, un petit cœur de vaillant et tout allait bien ! OUF !

Le soulagement a été total ! J’avais réussi à faire que mon bébé rattrape son retard de croissance sans aucune incidence sur sa santé, ni la mienne !

Mon test de diabète des 6 mois s est révélé excellent également ! Alors les gens qui disent que parce que d’un coup on réintègre des glucides on va faire du diabète c’est des conneries ! J étais bien en dessous des moyennes et tout était NORMAL !

Parfois ce n’est pas simple.
On se laisse tenter aussi, on va pas se le cacher.

Je suis honnête avec vous, parfois j ai craqué sur un pain au chocolat, un morceau de baguette tradition ou un carré de chocolat au lait Milka, mais l’un dans l’autre si vous étiez céto adaptée il n’y a pas pour moi de risques à basculer du côté glucides de la force ! Typiquement les féculents de type pâtes, riz ou pomme de terre de ne me disent rien du tout encore aujourd’hui !
Quand je fais « des craquages » cela ne sera jamais l’orgie totale et je pense qu’il faut aussi être bienveillantes envers soi même.
On est humaines avant tout. D’autant que le chamboulement hormonal fait que tous ces sentiments sont exacerbés aussi.

Fondamentalement je suis restée dans mon quotidien sur essentiellement des produits low carb et céto sur les confitures, la pâte à tartiner, le chocolat, mes pâtisseries aussi .. alors certes je ne compte plus à la virgule près mais cela reste de base une alimentation saine, sans trop de produits transformés, sans féculents hormis le pain complet, et allégés en sucre !


Aujourd’hui je m’apprête à accoucher dans quelques semaines, très prochainement d’ailleurs -)
Perso je suis sur la balance à plus 12kg. Cela ne me travaille pas plus que ça ! Hormis une grosse rétention d’eau que je perdrais après l’accouchement rien à signaler je suis en pleine santé. Tous les bilans sont au vert.

J’aurai fait de mon mieux !

Mon bébé à la troisième écho le 7 mars faisait 2,6kg alors que la moyenne à ce terme est plutôt de 1,8kg  … alors vous voyez il s’est bien rattrapé.
Il ne cesse de bouger et il est physiquement parfait.
On m’a refait passer un test de glycémie au vu du poids très important de bébé mais ce dernier est revenu négatif, aucun diabète gestationnel c’est juste que mon petit babychat mange bien à la cantine ! -)

Encore un dernier rendez vous cette semaine pour définir la date de son arrivée prochaine parmi nous et lorsque je le tiendrai dans mes bras, j’aurai la pleine satisfaction de me dire que j’aurai tout fait pour qu’il arrive avec la meilleure santé qui soit.

Car au final ce qu’il faut retenir de tout cela c’est que sa santé et la vôtre passent avant les kilos pris, les jeans taille basse et les petites robes moulantes.

Lors d’une grossesse, mais comme je le rappelle au début de cet article, chacune est différente et ils conviendra d’évoquer le sujet avec votre médecin. Fort à parier que ce dernier ne saura pas trop quoi vous dire ou alors vous découragera de rester en céto stricte ce que je trouve plutôt sage au final.
Avec le recul de mon expérience, je pense qu’il est sage d’écouter les signaux de votre corps, d’écouter avant tout votre instinct de maman, car le plus important est de se dire pendant ces quelques mois que vous portez la vie, pas que des kilos !

N’hésitez pas sur mon feed d’annonce de cet article que je vais publier sur ma page instagram, de me donner vos ressentis et avis après lecture !

Des bises à tous et à bientôt !

Vi

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Keto Vi Brownie

Bonjour, Bonjour !

Selon votre avis demandé sur une story instagram, me revoici avec une petite recette de keto brownie hypra simple à réaliser avec des ingrédients simples et faciles à trouver ! Cette recette a été conçue un peu au pifomètre mais la première fut la bonne, réalisée pour un goûter improvisé pour lequel je vous l’avoue j’avais une très très grosse envie de chocolat ! -)
Pour ceux qui ont voté NON, je vous invite donc à vous cacher les yeux et ne pas lire cet article ! -)

Pour ceux qui ont voté OUI, il vous faudra pour vous régaler ces quelques munitions :

– 200g de chocolat noir
– 60g de beurre
– 60g de crème fraîche épaisse
– 4 Oeufs
– 30g d’érythritol ( pour les enfants en fonction de vos macros possible de monter à 50g, cela passe )
– 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
– Quelques noix et noix de pécan selon vos goûts pour les transformer en éclats de noix
– Quelques pincées de sel

Une fois les munitions réunies, votre plus beau tablier revêtu, et votre plus beau sourire aux lèvres, on attaque :

Dans une casserole, vous ferez fondre le chocolat et le beurre, en remuant délicatement sans cesse pour que le mélange ne cuise pas. Une fois que le mélange est bien lisse, rajoutez dans la casserole directement la crème fraîche et la Pure Via. Mélangez jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
Dans un saladier à côté, vous battrez les oeufs au batteur 1/2 min, avant de rajouter l’extrait de vanille. Battez à nouveau. ( au batteur c’est préférable il faut que la texture soit la plus lisse possible )
Vous rajouterez le mélange chocolat au mélange du saladier, et mélangerez bien que tout se lie bien. Rajoutez les éclats de noix et noix de pécan et vous mélangerez une dernière fois.

Beurrez généreusement un plat à gratin assez haut mais attention pas trop grand non plus, je vous laisse voir selon votre matériel, le mien pour info fait 17,5 cm en largeur et 25 cm en longueur. Répartissez bien la pâte et enfournez 45 minutes à 165 degrés … c’est long mais la cuisson toute douce est je pense préférable pour que cela ne brûle pas sur le dessus ! Laissez refroidir 25/30 minutes avant de déguster.

Peut s’accompagner d’une boule de glace keto minute, de crème chantilly et quelques fruits rouges, pour le topping je vous laisse carte blanche selon vis envies et vos goûts. Evidemment il se laisse également déguster dans son plus simple appareil -)

Bonne régalade à vous !
Hâte de voir vos réalisations !

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Gratin de potiron

Hello tous,

Vous avez été nombreux à me demander la recette de mon gratin au potiron publié hier soir sur mon feed Instagram, alors me voici. De plus, je sais que j’ai un peu de retard sur mes publications alors cette fois je me suis auto attachée pour vous écrire ! -)

Pour le gratin, vous verrez ce n’est absolument pas sorcier et cela marche bien auprès des kids ( vive la crème ! )

Il vous faudra donc pour un plat moyen :

– 500 g de potiron en petits morceaux, je prends du frais mais je suppose que surgelé ça doit aussi marcher à condition de bien décongeler avant et bien égoutter pour ne pas avoir un résultat « noyé » !
– 30 cl de crème fraîche ( épaisse ou semi épaisse j’ai déjà testé les deux et c’est ok ! )
– 3 oeufs
– Quelques pincées de muscade
– Thym frais ou séché
– Huile d’olive
– Sel + poivre
– Gruyère ou cheddar

Deux étapes seront nécessaires, on s’y colle ! -)

Tout d’abord, vous couperez votre potiron de sorte à en avoir 500g, soit en cubes parfaits si vous êtes maniaque, soit comme moi c’est à dire en mode « cubes en folie » absolument pas parfaits, le tout est qu’ils ne soient pas trop épais non plus. Dans un saladier, vous mettrez les cubes ainsi obtenus, l’huile d’olive et le thym et vous pitouillerez l’ensemble avec vos mains  » lavées » façon remake de la scène de poterie dans le film GHOST => avec amour ! -)
Dans un saladier à côté, vous mélangerez les oeufs, la crème, quelques pincées de muscade, sel, et poivre à votre goût.

Ensuite hypra fastoche, dans un plat à gratin, vous mettrez vos cubes, votre savant mélange et vous pourrez rajouter par dessus, le gruyère ou le cheddar râpé ( ou les deux, perso je trouve cela miam !).
Dans votre four préchauffé à 180 degrés, vous enfournerez pendant 30/35 minutes avant de déguster !

Ce gratin accompagne très bien les viandes rouges et juré, craché, il est tout aussi réconfortant qu’un gratin dauphinois !

Bonne régalade -)

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Keto Bretzel De Vi

Hello tous,

Me voilà avec une recette je le sais, très attendue !
J’ai mis un peu de temps depuis que je vous en ai parlé la première fois sur mon feed Instagram, mais j’ai été freinée par quelques aléas de santé et je dois reconnaître aussi que la première version ne pouvait pas en l’état être adaptée en « salée » avec la même pâte et mon objectif premier étant de vous régaler sans prise de tête il fallait que je puisse revoir quelques points de détail -)

Avec cette même pâte vous pourrez donc réaliser 8 Bretzels de forme moyenne comme sur la photo.
Je vous conseille néanmoins de réaliser des petites pièces fines car ils peuvent être assez bourratifs ! Notez, vous en mangez un et vous serez calés -) Sur la version 8 bretzels, nous sommes à 2.5g de glucides par pièce.

Sur la prépa c’est très simply comme à chaque fois il vous faudra :

  • 300g de mozzarella râpée
  • 2 cuillères à soupe bombées de cream cheese type Philadelphia
  • 180g de poudre d’amande
  • 30g de farine de coco
  • 1 oeuf

Let’s go ?

Vous ferez fondre la mozzarella et le cream cheese au micro ondes en plusieurs fois. Sortez toutes les 30 secondes la préparation et mélangez la bien afin que les deux ingrédients se mélangent de façon homogène.
Ensuite vous rajouterez simplement la poudre d’amande et l’oeuf, et enfin la farine de coco.

La boule obtenue doit être souple et élastique ( un peu comme de la pâte à modeler )
De là, vous la couperez en deux, puis en 4 pâtons que vous modelerez chacun en Bretzel ! La pâte encore chaude voir tiède, se travaille très bien, formez des rouleaux plutôt fins avec lesquels vous formerez comme un coeur pour donner la forme de bretzel -) Rien de plus simple !

Pour la version salée = > parsemez de gros sel ou sel de guérande les Bretzels que vous souhaitez déguster version apéro et le tour est joué.

HOPLA comme on dit chez moi, justement au pays du Bretzel, on met au four pendant 15 minutes à 175 degrés !
Pas plus hein ?? Sinon soyons clairs ca cuit trop vite et ce sera sec à l’intérieur.

A la sortie du four, votre version salée est prête à être dégustée, ici on adore les tremper dans de la sauce fromage ou un guacamole -)
Pour la version sucrée = > faites fondre du beurre, badigeonnez vos bretzels et il n’y a plus qu’à les tremper dans un mélange sucrant/cannelle ou juste sucrant ou encore un chocolat fondu pourquoi pas ?! Laissez faire vos goûts et vos envies ! Là dessus je vous fais confiance, et vu les glucides par pièce, il y a de la marge pour vous faire plaisir -)
ASTUCE KIDS : Pour leur version mettez du vrai sucre avec cannelle et cela passe EASY chez les greemlins ! -)

Alors soyons clairs, ce n’est pas comme un vrai Bretzel d’Alsace mais version salée je vous assure que cela fait le job -)

Je vous souhaite une bonne régalade !

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Mug Cake à la cannelle by Vi

Bonjour vous,

Idée de recette que je vous poste là, que je fais assez souvent pour les enfants en mode rapide le week-end, et pour moi en dépannage quand j’ai envie d’une gourmandise mais pas de passer 1h en cuisine ou en mode improvisé aussi ( chez ma belle maman, il m’est arrivée d’en faire un minute voyant le kilo de sucre dans une part de tarte provenant du pâtissier … )
J’ai initialement fait ce mug cake à la cannelle car je suis extra fan de cette épice, tant au niveau goût que de l’odeur -)

Pour un mug cake il vous faudra vous munir de :

– 1 cuillère et demie à soupe de beurre fondu
– 1 oeuf
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille
– 3 cuillère à soupe de poudre d’amande
– 1 cuillère à café de Pure Via ( selon les goûts, pour la version kids je mets une cuillère à soupe, perso je n’en mets plus depuis un moment )
– 1 demie cuillère à café de levure
– 1 cuillère à café de cannelle

Une fois tout ceci devant vous, pas plus compliqué que cela, il vous suffit dans l’ordre, de tout mettre dans un mug assez haut, préalablement beurré, et mélanger avec un mini fouet directement dans ce dernier entre chaque ingrédient pour que tout soit bien mélangé et homogène.
Mettre cette mixture au micro ondes sans la recouvrir ( promis cela ne saute pas dans tous les sens ! )
Perso le mien fait max 800Watt et je mets la préparation sur 2 minutes 15 et c est perfecto mais il vous faut adapter à vos « bêtes » -)
Sur le dessus cela semblera toujours bien cuit mais c est en retirant le mug cake qu’il peut être un peu plus spongieux sur le fond, preuve que vous devriez le laisser plus longtemps selon la puissance du micro ondes.
Pour plus de gourmandise, je coupe mon mug cake en trois, et je tartine chaque étage de purée de fruits rouges, ou de confiture low carb quand je manque de temps -)

Variantes et Astuces de Maman =>

Les kids aiment beaucoup la texture moelleuse de ce mug cake et mes deux loulous de 9 et 6 ans savent désormais le réaliser tout seul car les mesures sont adaptées pour qu’ils puissent s’impliquer facilement sans calculs savants, avec des ingrédients et consignes simples. Alors laissez vos petits artistes aux commandes, ils vont adorer -)


=> Pour remplacer la cannelle, vous pouvez mettre une cuillère à café de chocolat en poudre non sucré et ainsi mettre une cuillère à soupe de Pure Via plutôt qu’une cuillère à café pour leurs petis becs sucrés -), et passer à 2 cuillères le beurre !


=> Pour la garniture vous pouvez le préparer façon Kinder Délice, pour cela rien de plus simple => faites le mug cake version chocolat, avec comme ganiture un mélange de mascarpone + crème liquide et de la pure Via.
Pour cette dernière, préférez la version liquide que vous retrouverez désormais facilement en supermarché, si vous n’en avez pas, cela marche aussi avec de la Pure Via classique mais bien battre le mélange dans ce cas au batteur ! Vous pourrez faire fondre du chocolat par dessus et hop vous voilà avec une petit Kinder Délice en 10 min chrono pour le goûter sain du mercredi ! -)

=> Enfin vous pouvez également vous faire une version noisette, dans ce cas, vous mettrez deux cuillères à soupe d’amande et une de noisette : le tour est joué ! Et pour fondre de gourmandise sur cette version la garniture avec un nutella low carb vous comblera -)

Voilà voilà, à vous de jouer maintenant ! -)
Bonne régalade !

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

FATHEAD ou pâte à pizza keto

Bien le Bonjour à tous !

Chose promise, chose due me voici pour vous retranscrire la recette de la fathead pour vous confectionner de bonnes pizza ou tarte flambées à 300% cétogène !
Comme je le précisais dans mon post intagram en début de semaine, cette recette n’est pas de moi.
Lorsque j’ai commencé l’alimentation cétogène l’année dernière, forcément on se balade à la recherche de petits plats et souvent les sites US regorgent d’idées et de gourmandises. C’est donc sur un site cétogène américain que j’avais trouvé cette recette, site dont je suis incapable de me souvenir du nom ! Je le précise car il faut rendre à César, ce qui est à César.
Le nombre de fois où sur des blogs et des sites je constate « le recopiage » pur et simple de recettes d’acteurs connus du cétogène en France ou au Québec, perso cela me fait hurler !
Bref, c’est un autre vaste sujet et moi perso je préfère pouvoir continuer à me regarder en face ! -)

Pour vous régaler il vous faudra :

– 300g de Mozzarella râpée ( vendue dans les supermarchés, 1 paquet c est 150g souvent )
– 2 cuillères à soupe de poudre d’amande
– 1 Oeuf
– 1 Cuillère à café de mélange d’herbes et épices pour pizza ( perso je mets juste de l’origan et miam )

Ensuite, la marche à suivre :

Mettre la mozzarella dans un bol allant au micro-ondes 1 à 2 minutes en fonction, sortir le bol, mélangez une première fois et remettre si tout n’est pas fondu.
Une fois sortie du micro-ondes, dans la mozzarella, rajoutez la poudre d’amande, l’oeuf et les épices au goût.
ATTENTION : la mozza à la sortie du micro ondes est très chaude, perso je travaille la pâte à la main mais dans ce cas faites bien attention à ne pas vous brûler surtout !

Une fois la pâte obtenue étalez là sur une plaque allant au four, vous la piquerez pour ne pas qu’elle gonfle à la cuisson et enfournez 5/10 min à 220 degrés.
La cuisson c’est toujours selon votre four, il faut que la pâte soit légèrement dorée à la sortie.
Vous sortirez donc votre belle pâte du four, vous laisserez refroidir 5 minutes avant de la garnir selon vos goûts.

Vous remettrez au four la pizza garnie, le temps que le fromage fonde sur le dessus ( 5/10 minutes à nouveau ) et vous voilà avec une belle pizza cétogène à partager en famille ! Ici personne n’a vu de différence avec une pâte à pizza standard que je faisais avant au magimix !
J’avais servi les deux, le même jour sans rien dire et zéro commentaire sinon qu’elles étaient bonnes -) Du coup, je ne fais plus que des pizza cétogènes ! -)

Pour la garniture, libre choix :
– mode pizza avec du coulis de tomates et globalement ce que vous voulez
– mode tarte flambée avec base crème fraîche, lardons, oignons et gruyère râpé

Conseil : par dessus, la touche finale de fromage, je ne vous conseille pas de remettre de la mozzarella râpée ou pas, car sinon par contre c’est écoeurant pour avoir testé une fois ! Sinon toutes les folies « fromage » sont permises !

Voilà voilà ! cela m’évitera « 36 copié collé » de la recette dès lorsque je publierai une photo de pizza -)))

Bonne régalade à vous !

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Pain de Thon Keto

Hello mes petits gourmands !!

Je passe en coup de vent pour vous mettre la recette du pain au thon dont je vous ai parlé hier sur ma page instagram !

Pourquoi un pain de thon ?
Car avant de passer à une alimentation cétogène, faut que j’avoue un truc … j’étais la reine des cakes au thon ! A tel point que dès que nous étions invités, souvent on me demandait d’en ramener un, je tenais la recette de ma maman et elle est toujlours restée secrète ah ah ah !
J’avais envie de retrouver un peu le goût et la texture de ce fameux cake.

Pour réaliser ce chef d’oeuvre il vous faudra comme munitions :

– 250g de miettes de thon
– 1 briquette de coulis de tomate ( perso je prends la tomaticouli BIO sans sucres ajoutés, c’est celle qui a le moins de glucides ( 5g )
– 5 Oeufs
– Quelques olives vertes ou noires, ou les deux selon vos goîuts
– 1 bonne grosse ( très grosse lol ) poignée de gruyère râpé

Ensuite, il n’y a franchement pas plus simple : vous mettrez tout dans un bol, vous mélangerez délicatement avant de verser la mixture dans un moule à cake que vous enfournerez 45/50 minutes à 180 degrés.

TADAAAAAAAA c’est prêt !
Chaud ou froid avec une salade c’est tip top, réchauffé il passe aussi et possible de le congeler si vous êtes le seul a aimer chez vous.

COPPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Keto Cheezy Crust by Vi

Hello, Bonsoir à tous !

Comme je le précisais sur mon post Instagram de présentation de cette nouvelle recette, tout le monde ou presque, connaît la célèbre cheezy crust de chez Pizza Hut ! Non ? Moi si ! Lorsque je me suis installée sur Paris il y a 17 ans, la célèbre enseigne était ma voisine … comment vous dire que le soir lorsque je rentrais très tard du boulot, sans copain ou mari, sans enfant, j’avais la carte de fidélité !

J’ai également déjà testé plusieurs recettes de pain à l’ail, de pain au fromage, le tout cétogène mais très souvent j’ai été déçue, mais à nouvel an j’ai testé une recette de pain à l’ail trouvée sur un site keto US, et c’est à partir de cette dernière que j’ai bricolé ce pain apéro, avec plusieurs variantes possibles.
Ce qui m’a toujours gênée dans les recettes testées a été la poudre d’amande qui donne un côté hyper sec en bouche sur des petites surfaces comme le pain apéro, et à nouvel an cela a été un avis partagé avec mes convives.
Pour ceux qui connaissent, nous ne sommes pas loin d’une base de fathead, la poudre d’amande en moins et avec une cuisson différente.

Pour cet atelier bricolage « l’apéro c’est la vie », il vous faudra : ( en plus du petit verre de blanc sec !! )

– 150g de mozzarella râpée
– 100g de parmesan râpé
– 1 Œuf
– 1 cuillère à café d’ail en poudre ( ou frais mais hyper hyper hâché fin limite bouillie ! )
– 1 cuillère à café de thym

Ensuite les étapes sont ARCHI SIMPLES :
Vous mettez tout cela dans un saladier ( cf photo ci dessous ) et vous mélangez tout ceci avec une cuillère en bois ou à la main comme vous voulez selon l’humeur !
Ensuite vous mettez cette mixture sur une feuille cuisson, ou tapis cuisson au four et vous donnez la forme avec vos petits doigts. Attention le tout ne donne pas forcément une pâte collante, donc pensez bien à bien tasser pour lier un peu et que cela ne fasse pas de trou surtout ( cf photo ci dessous avant cuisson )
Au four déjà bien chaud car vous l’aurez préchauffé à 180 degrés, cuisto chef au top que vous êtes ! -)
15 minutes chrono et c’est prêt !!!!!!!!!!

Vous pouvez le déguster chaud pour un effet fondant et coulant, ou tiède voir froid pour un effet plus croustillant.
Je vais être honnête, ici il n’a pas le temps de refroidir avant d’être englouti -)

Vous pouvez l’accompagner de la sauce de votre choix, tomate un peu épicée pour relever ou guacamole avec avocat frais pourquoi pas … évitez quand même la sauce au fromage !! -)

Comme je vous le disais plus haut, plusieurs variantes possibles.

– vous pouvez faire 75g de mozza râpée + 75g de cheddar râpé
– vous pouvez rajouter des lardons fumés, des petits morceaux de jambon, ou même des petits morceaux d’olives au mélange pour avoir quelques chose de plus consistant.

ATTENTION : compliqué de doser double les quantités pour avoir essayé.
Préférez faire deux préparations et les cuire sur deux plaques en même temps car compliqué de gérer double quantité sur une plaque, cela ne se tasse pas très bien, difficile à manier, bref n’allez pas vous embêter pour rien ! -)

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon apéro rapide, simple à moins d’un gramme de glucides ! -)

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Keto Crêpes by Vi

Chers tous,

Qui aime les crêpes ?
Qui a souvenir enfant de leur délicieuse odeur dans la cuisine de sa maman ?
On a tous été des enfants, et nous restons tous des grands enfants ! -) ( et des gourmands !!! )

Mais voilà, dans l’alimentation cetogène, après la galère du pain, en position 2 nous avons les crêpes ! lol !
J’ai débuté l’alimentation céto Janvier 2019 et quand est arrivée la chandeleur en Février, croyez bien que j’en ai testé des recettes !! Grosse galère ! -(
Entre celles qui collent à la poêle, celles qui gonflent, qui s’étiolent, et celles qui en goût étaient bof j’ai lâché quelques temps l’affaire, trop de stress devant ma poêle, trop de déceptions et de ratages monumentaux !

Cette année, et surtout ce début d’année « calme à la maison » pour cause de couvage de mini greemlins, je m’y suis prise il y a quelques semaines pour essayer d’en mettre une au point … je crois que j’ai fait tous les mélanges et dosages possibles, déterminée à avoir une recette sans psyllium, et sans farine de coco ( je sature un peu .. )

Autant vous dire que de la crêpe à la maison on en mange et on en goûte depuis près d’un mois ! D’ailleurs un grand merci à mes greemlins et à mon mari qui je crois ne mangera plus de crêpes les 10 prochaines années ! -)

Allez assez papoté c’est parti, vous serez étonnés du peu d’ingrédients et de la simplicité de ces derniers mais je crois que tout est dans le dosage finalement !
Pour réaliser ces crêpes, et c’est important j’ai utilisé une poêle de 24cm de diamètre, pas plus grand car taille adaptée aux petits doigts de mes gourmands. J’ai réalisé 10 crêpes moyennes donc. Je n’ai pas testé mais sur une poêle plus grande ou une crêpière n’hésitez peut être pas à doubler les dosages et à faire signe aux copains de vos réussites je l’espère ou si n’allait pas, ou si améliorations de la recette !! Tout est bon à prendre dans l’entraide de la crêpe !! -) Je ne me vexerai pas car je ne suis moi même pas un grand chef, juste ….. une gourmande ! -)))

Il vous faudra :

– 60g de beurre fondu
– 35g de poudre d’amande ( hyper précis je sais mais sinon trop liquide ou pas assez … )
– 1 cuillère à soupe d’ Erythritol que désormais je prends sur le site Délices Low Carb, vous le trouverez ici : Erythritol Konzelmann’s
– 6 Oeufs
– 100g de cream cheese ( et ça marche aussi avec de la mascarpone mais j’aime moins ) => sortez le 10 min avant
– 1 gousse de vanille ou 1 cuillère à café de poudre de vanille
– 1 demi cuillère à café de cannelle ( FACULTATIF mais nous on aime bien le petit goîut )

Vous voyez rien de bien sorcier ! -)

Mélangez bien les oeufs et la pure via.
Mettez ce mélange au mixeur et rajoutez le cream cheese un peu travaillé déjà => vous devez obtenir quelque chose de très fluide.
Rajoutez ensuite la poudre d’amande, la gousse de vanille et la cannelle => mixer à nouveau
Le beurre fondu en dernier et repasser bien au mixeur une dernière fois !
Cela doit avoir quasi la même texture qu’une pâte à crêpes lambda ! -)
Perso la dernière fois je l’ai laissé reposer le temps d’un déjeûner et je les ai faites après, environ
20/25 min mais involontairement, donc en toute honnêteté je ne sais pas si cela joue des masses au vu des ingrédients présents dans la recette. ( Je ne le pense pas !! )

Dans une pôele bien chaude, je vous laisse le soin de gérer le côté cuisson, car ça dépend des poêles ou des crêpières c’est un peu comme le four, chacun connaît le sien => à vos louches !!!!
Perso, j’utilise un spray graissant huile de coco sans odeur et sans goût directement dans la poêle que je prends ici : Cooking Spray Coconut sur le site Délices Low Carb.
Je renouvelle toutes les 2 crêpes mais vous pourez utiliser du beurre ou huile de coco normale pour badigeonner votre ustensile phare ! -)

Ces crêpes n’auront pas en goût celles des vrais crêpes traditonnelles d’avant mais de la parole de mon mari on s’en rapproche pas mal ! Faites les plutôt fines, enfin pas trop épaisses quoi, attention en les retournant mais franchement elles sont pas non plus super fragiles, et surtout dégustez les tièdes ! J’aime moins froides, même si elles se laissent manger aussi ! -)

C’est à vous de jouer, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne régalade !
J’espère que cela vous plaira ! -)

=> ASTUCES DE MAMAN : Ne dites pas à vos greemlins que c’est une recette kéto ! Garnissez leurs crêpes avec du sucre normal, de la confiture normale ou même l’appel du nutella si certains d’entre eux sont fans car le fait déjà de manger des crêpes sans farine réduit fortement l’impact glucidiques sur le tout. Elles n’auront pas le goût traditionnel d’une crêpe qu’ils connaissent mais ils n’y verront que du feu. Testées et approuvées sur deux enfants d’un couple d’amis non keto sans rien leur dire c est passé crème ! -)
La version préférée des mes greemlins à moi c’est avec de la chantilly par dessus, et des framboises fraîches ( chantilly normale pour eux ) !

Pour les toppings keto vous trouverez nos préférées ci dessous, toutes issues du site Délices Low Carb : Confiture de fraise La Nouba , Confiture Exotic Balance, Nutella Keto Belgium Balance

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Muffins Vanille/Myrtilles

Hello tous,

Oui, oui, oui, encore des muffins ! -)
J’aime le format mini en pâtisserie, surtout depuis que je suis une alimentation cétogène, cela me permettais au début de mieux gérer mes macros, et de rester finalement raisonnable dans mes dégustations visualisant mieux les quantités.
Format aussi pratique pour mettre dans le cartable des kids sur les recettes qu’ils apprécient ou pour nous, à emmener partout, type pique-nique ou encas -)

Pour réaliser ces gourmandises il vous faudra :

  • 120g de mascarpone
  • 30g d’érythritol ( selon convenance, 30g ça passe nickel chez les kids mais vous pouvez baisser si c est que pour vous et que vous êtes céto adaptés, les débutants peuvent commencer à 30 et baisser au fur et à mesure )
  • 1 sachet de levure
  • 2 gousses de vanille ou 1 cuillère à café et demie de poudre de vanille
  • 3 oeufs
  • 160g de poudre d’amande ou farine d’amande
  • Quelques myrtilles

Après cela, il n’y a plus qu’à vous transformer en Ratatouille ( toujours sexy hein mes Ratatouilles ?!)

Sortir le mascarpone 10/15 minutes avant il sera alors plus facile à délayer.
Mélanger le mascarpone avec les oeufs et le Pure Via.
Ajouter la vanille et bien l’intégrer au mélange.
Ensuite la poudre d’amande et la levure et on touille, on touille !!

Trop dur nan ?
Franchement je vous gâte sur la simplicité = > Vous avez ZERO excuse genre  » j’ai pas le temps, je sais pas cuisiner, j’ai peur de rater » -)

Beurrez les moules à muffins pour toujours plus de gourmandise ( pensez à vos macros lipides lol ) et remplissez à moitié ces derniers de pâte, par dessus, quelques myrtilles et on balance au four pendant 25 minutes à 180 degrés en surveillant bien comme vous le faites d’habitude au vu de toutes vos réussites culinaires de mes recettes que je vois passer sur Instagram le plus souvent ! Vous êtes de vrais chefs ! -)

Bonne régalade !

COPYRIGHT 2020 © CETO VIE

Il était une fois mon aventure cétogène

Hello vous,

Comme je vous l’avais annoncé avant les fêtes, me voilà à vous écrire quelques mois de ma vie, quelques mois qui auront eu l’effet d’une bombe, et qui auront eu le mérite de changer une vie, ma vie toute entière.

Je connaissais l’alimentation cétogène depuis quelques mois déjà, un collègue suivant ce mode de vie pour contrôler son diabète. Au passage il avait perdu 12 kilos et il en parlait beaucoup. C’est de là que tout est parti, sans savoir dans quoi je m’embarquais d’autant qu’à l’époque le gras était carrément l’ennemi numéro 1 !!

Le 2 Janvier 2019, je me lançais d’abord dans un pari avec lui de tenir une seule semaine sans glucides ou presque.
Pendant cette semaine, je ne vous le cache pas, avec très peu d’informations sur cette nouvelle alimentation, je n’ai guère mangé plus que des salades et du saucisson car je me suis alors rendue compte que les glucides : ils sont PARTOUT !
A la fin de la semaine, tout en ayant enfilé 2 raclettes, de la crème fraîche à gogo dans toutes mes préparations, j’avais 2,5 kilos en moins sur la balance … WTF ??
Il fallait que je creuse le sujet.

Le livre de EatFat2BeFit entre les mains je commençais alors mon exploration.
Jusque là survolé, je peux vous dire que je me suis alors délectée de chaque page :

  • Qu’est ce que l’alimentation cétogène ?
  • Qu’est ce qu’un macro ?
  • Que sont les lipides, les glucides et les protéines ?
  • Comment chacun agit sur le corps ?
  • Que se passe t’il dans son corps quand le carburant jusque là « glucides » est remplacé par le carburant « lipides » ?
  • Quels peuvent être les effets secondaires ?

Chaque information, chaque recette, chaque photo d’assiettes, tout a été analysé !
Et ce sera là mon premier point important !
En effet, je pense que appréhender au mieux les bases de cette alimentation, appréhender les réactions possibles de son corps, comprendre comment ce dernier va désormais fonctionner permet de mieux s’écouter surtout au début, de débusquer le moindre signe qui pourrait nous faire flancher, mais qui avec nos connaissances sera géré haut la main évitant ainsi tout découragement. Et cela a été mon cas.

Pour débuter, et perdre les premiers kilos, j’ai d’abord fait le choix de :

  • Ne me concentrer que sur la cible à abattre : les glucides
  • Ne pas directement attaquer par seulement 20g de glucides par jour

Pourquoi ?
J’ai calculé une journée « avant céto » type et je me suis rendue compte que je pouvais ingérer plus de 200g de glucides par jour, voir beaucoup plus lors de mes épisodes de bad ou de stress !! ( et ils étaient nombreux !! )
Je savais que passer direct de 200 à 20g je ne tiendrai jamais et que je passerai à coup sûr par la fameuse ketoflu ! ( ou grippe céto ) ou encore que je trouverai ça trop difficile me faisant flancher … sauf que je ne sais pas vous dire comment, ni pourquoi, mais je savais que cette fois je pouvais y arriver.

Le premier mois, j’ai donc traqué les glucides sur les étiquettes en premier lieu.
( record personnel de 3h30 pour faire des courses dans un supermarché ! )
J’avais décidé de limiter ces derniers à 50g par jour, et de ne me concentrer que sur cet objectif, de tenir un mois comme cela.
A côté de cela je continuais mes lectures, mes recherches de recettes rapides pour le soir, lisais beaucoup de recette de gourmandises céto, et de pain ! ( Cf mon article le céto VS le pain ).
J’ai commencé à doucement intégrer l’huile de coco dans mes cuissons, grignoter des amandes lorsque les petits creux se faisaient ressentir, virer tous les produits allégés de mon frigo les remplaçant par du gras, par du bon, et du goût !!

J’ai eu lors de la troisième semaine un jour compliqué. J’ai commencé à me sentir faible, tremblante, des sueurs, et une fatigue très intense à en avoir des vertiges. Je m’en souviens très bien, j’étais au bureau et impossible de me concentrer. Ce jour là je suis partie vers 14h30 du bureau tellement je n’en pouvais plus, je suis rentrée tout en passant par la boucherie ……. je me souviens avoir acheté du rôti de veau Orloff ( viande de veau de bacon et emmental ), je me souviens de la tête du boucher me demandant si je souhaitais qu’il le mette sous vide pour la conservation :  » non c est pour manger tout de suite » !
Je suis rentrée, et fébrile j’ai jeté ce gros morceau de rôti dans ma poêle telle une dame de Cro-Magnon, avec plein de beurre, et comment à 15h30 un vendredi après midi j’étais à table chez moi, seule, devenant une keto addict sans le savoir !
Je me suis couchée après, priant mon mari de gérer les enfants, me laissant ainsi du temps pour reprendre le contrôle.
J’ai dormi jusqu’au lendemain midi, je me suis réveillée avec une soif de dingue, j’ai bu, et encore bu tout en restant au calme. ( de l’eau bien entendu hein ? )
Dimanche matin c’était fini. je devenais une autre.
Cela fait très Thriller mon récit non ? Et pourtant je me suis rendue compte bien plus tard que ce fut le point le plus important pour mon corps. Mon cerveau me réclamait il du sucre en m’envoyant des signaux de fatigue, de faiblesse ? Je ne sais pas trop mais si je n’avais pas craqué là, alors parole de Virginie je ne craquerai pas plus en avant !

Fin du premier mois = total de moins 6,5 kilos sur la balance.

Me sentant une toute nouvelle énergie je débutais ainsi plus motivée que jamais mon second mois. Je devenais de plus en plus à l’aise avec les aliments et leurs macros toujours focalisée sur les glucides uniquement.
J’ai utilisé au départ lors de mes premières semaines, l’application MyFitnessPal.
En gros, le truc chiant c est de renseigner tous vos repas pris, mais l’avantage c est que vous pouvez calibrer les macros désirés, et ainsi, j’ai pu au fil des jours affiner mes journées  » glucidiques » jusqu’à rester sur plusieurs jours sous la barre des 50g de glucides sans problème, c’est alors que je décidais de passer à 30g par jour.

Il y a eu en plus de la perte de poids un fait important ce deuxième mois.

« Le positif ? »
Début du second mois, je me lève le matin, avec de moins en moins de douleurs liées à ma sclérose en plaques, douleurs pour lesquelles je prenais des anti douleurs quasi tous les jours pour pouvoir assumer mes journées stressantes et à rallonge de maman active.
J’en parle autour de moi comme pour me convaincre, je m’interroge, et pour vous dire je me méfie aussi ! Je me dis que la sclérose me guette et qu’elle va attaquer, que c’est vraiment trop étrange pour être vrai.
Comme pour me convaincre que je ne rêve pas, je décide d’accompagner une amie à la salle de sport, pour voir.
Après deux minutes de course sur tapis, je suis en position PLS mais juste parce que j’ai un point de côté, que je suis à bout de mon souffle, rouge comme une pivoine en fin de vie ….. MAIS zéro douleur de sclérose en plaques. Rien.
Je continue par de la musculation en concentrant tous mes efforts sur les jambes et notamment la jambe gauche .. et toujours RIEN !
Je suis rentrée … comment vous dire ? EUPHORIQUE !
J’ai alors stoppé de prendre mes cachets anti douleurs, ayant l’esprit plus clair, j’étais obligée de faire le lien avec mon alimentation mais sans savoir comment ni pourquoi ! Je prenais alors rendez vous avec mon neurologue le mois suivant pour avoir des réponses.

Fin du deuxième mois = total de moins 10 kilos sur la balance


Le troisième mois c’était parti !
Je décidais de baisser à 20g les glucides par jour, j’étais désormais rôdée et surtout EN PLEINE FORME.
Je dormais très bien la nuit n’ayant plus de douleurs, plus de remontées acides, plus de soucis digestifs, une énergie à toute épreuve.
J’ai commencé à me regarder dans le miroir et à me dire que si je le faisais, je le faisais avant tout pour moi, pour me sentir mieux, me sentir vivre.
Depuis très longtemps, c’est comme si je revenais dans mon propre corps tant détesté en tous points, et que je décidais de m’occuper de lui à nouveau.
J’ai pris énormément de recul au travail également, me suis recentrée sur moi avant les autres, j’étais désormais la priorité.

J’ai commencé à m’intéresser aux autres macros : protéines et lipides.
J’avais lu que consommées de façon excessive les protéines pouvaient être transformées par le corps en glucides, mais je n’ai jamais rien calculé par rapport à la taille et tous les calculs savants que l’on peut voir. Je gardais une cohérence, d’en manger mais pas sur deux repas de suite, avec un petit relâchement les jours de sport.
Pour les lipides, alors eux …. comment vous dire ? Je n’ai jamais rien calculé ! Que dalle !
Si la keto police lit cet article, ils vont certainement pleurer du sang, mais mon créneau c’était de me dire : j’en ai envie, j’en mange, j’en ai pas envie je me force pas et basta !
Je peux pas vous donner de « trucs » là dessus, car je n’en ai pas.

Là aussi la keto police cachez vous les yeux car certains vous diront, tss tss tss surtout pas de pain, ni de gourmandises et desserts céto tous les jours …et bien je mangeais du pain céto souvent le matin, le soir parfois et les trois premiers mois je ne cessais de cuisiner des gourmandises : gâteaux, muffins, fat bomb … pour les manger au goûter, ou le soir devant la TV avec une tisane … le printemps arrivant, et la satiété des lipides aidant, de moi même j’ai naturellement baissé ma consommation de ces gourmandises le soir notamment.

Seule la visite chez le neurologue a été le point noir de ce troisième mois.
Lorsque je l’ai vu, j’avais perdu 12 kilos, j’avais repris le sport, pour tout vous dire je me sentais déjà pas mal canon lol, et j’étais trop happy de partager cela avec lui mais …. douche froide !
Selon lui, il était normal que les douleurs diminuent ; le fait de ne pas manger de glucides est un anti-inflammatoire naturel ( pourquoi ne pas me l’avoir dit avant imbécile ? ), mais que le céto c’est je le cite : « du suicide et que si je ne redeviens pas raisonnable j’allais en mourir » …… j’étais en état de choc. Je me suis levée, lui ai dis que c’était un vieux con, et j’ai rompu avec lui. Je suis sortie en pleurant. Comment pouvait il me dire ça ? Il me suivait depuis 10 ans.
Comment pouvait il insinuer que ce soit  » du suicide » ?? Alors que depuis 10 ans je ne faisais que me battre, que j’avais déjà perdu et récupéré mes jambes, que je marchais avec une canne parfois cachée des yeux de mes enfants, que j’avais littéralement limé mes dents à force de les serrer si fort pour paraître normale alors que j’étais pleine de douleurs .. comment osait il me juger ?


Dans la foulée je suis allée voir mon médecin traitant. Cette femme est juste géniale ! Je lui ai tout expliqué, je lui ai montré le livre de EatFat2BeFit, elle m a dit qu’elle ne connaissait pas trop le céto mais qu’indéniablement cela me faisait plus de bien que de mal. De là, on a fait un deal elle et moi : tous les mois je ferai une prise de sang pour vérifier la cétose, et tous les taux standards indiquant une bonne santé, au moindre taux qui déconne je devais tout stopper sinon j’avais le go pour continuer …. Je ne lui dirai jamais assez merci de tout son soutien.

De là, c’était parti .. jusque ce 7 septembre 2019, ou j’ai passé la ligne d’arrivée de La Parisienne et ses 7 kilomètres dans Paris, où sur tout le trajet, délestée de 30 kilos je n’ai cessé de me repasser le film de tous ces mois dans ma tête, j’étais là, et envers et contre tout j’étais en train de réaliser mon exploit !

Oui 30 kilos en 8 mois !
LE SPORT, toujours deux fois par semaine, et j’ai commencé le run en extérieur aux beaux jours, c’était devenu un besoin. Besoin de dépenser toute cette énergie, sûrement aussi besoin de me prouver que je pouvais y arriver et que je maîtrisais désormais cette connasse de sclérose en plaques -)
En salle de sport, j’y suis allée deux fois par semaine en moyenne au mieux avec deux séances distinctes => cardio, abdos et haut du corps => cardio, abdos et bas du corps ( les abdos toujours présents … car je ne les ai pas encore trouvés en vrai lol )

Oui, 30 kilos en 8 mois !
AU RESTAURANT, il y a TOUJOURS moyen de commander une viande et un légume, TOUJOURS ! En lieu et place du dessert mon astuce est de commander du fromage à la place, avec salade verte ça passe et ça évite le dessert et les questions  » mais tu prends pas de desserts ? » car vous enchaînez avec juste un café ! -)
Seul mon tout premier resto a été une catastrophe, choisi par une amie, je connaissais bien pour y être souvent allée. Je pensais sincèrement que je trouverai de quoi me nourrir sans trop de dégâts et bien non !! Dès le jus vert détox aux légumes en guise d’apéro je me suis rendue compte que c’était bourré de sucre caché …. j’en ai eu la confirmation quand le lendemain je me suis levée avec des douleurs à ma jambe … plus jamais après ça, je me suis fait avoir quitte à choisir le restaurant moi même ou étudier les cartes avant !

Oui, 30 kilos en 8 mois !
INVITEE CHEZ DES AMIS, je ramenais des amandes, des noix, il y avait toujours du saucisson et hop comme s’en tirer sans paraître trop chiante.
Le dessert ? C est toujours moi qui le ramenais, je rajoutais dans mes recettes un peu de sucrant exceptionnellement, le moindre mal pour moi et c’est toujours passé nickel. D’ailleurs souvent je n’ai jamais précisé que c’était des desserts cétogène et personne ne m’a jamais rien demandé et d ailleurs personne ne m’a jamais dit non au moment de resservir ! -)
Pour les plats, les amis chez qui nous dînons assez souvent, sont au courant et prévoient toujours une part de légumes en plus .. même pour la raclette ils m’ont demandé avant par quoi remplacer les pommes de terres.
En parler souvent autour de soi permet de destresser sur le sujet et de banaliser la chose .. vous pourriez être végétariens, vegan, que cela ne choquerait pas vos amis alors dites leur simplement que vous ne mangez pas de féculent ! Point ! Vous risquez d’être surpris !

Oui, 30 kilos en 8 mois !
LE JEUNE INTERMITTENT, je l’ai uniquement pratiqué à partir du mois de Mai, soit 5 mois après le début de mon aventure. Je n’en ai jusque là jamais ressenti le besoin, cela ne bloquait pas ma perte de poids régulière. Alors peut être ai je perdu moins vite, je ne sais pas, ce n’était pas là mon sujet, j’étais en train de courir un marathon et non pas un sprint !
J’ai commencé quand je me suis heurtée à un palier, plus rien ne bougeait alors sur la balance ( OUI, je ne suis pas la patience même ! lol ) je me suis lancée une semaine en 16/8 jusqu’à ce que cela bouge à nouveau à la baisse -)
Puis régulièrement lorsque je faisais des écarts le lendemain je passais aussi en 16/8 pour éviter de perdre là mon état de cétose bêtement pour un Spritz en terrasse avec les copines !

Oui, 30 Kilos en 8 mois !
LES ECARTS … parfois des erreurs au début, mais vite corrigées, mais les écarts conscients il n y en a pas eu pendant les 5 premiers mois. Car question de caractère, si j’avais flanché je me connais, je me serais dit « tu le fais une fois, tu le fais deux et bam tu te laisses happer » !
Les écarts conscients sont arrivés après donc 5 mois .. oui encore une fois la keto police va me jeter la pierre, mais quand les beaux jours sont arrivés, j’ai apprécié chacun des verres en terrasse avec mes amis, j’ai apprécié ma gourmandise préférée au Portugal pendant mes vacances, j’ai profité de belles journées de mariage sans me prendre la tête sur les quotas de glucides, j’ai mangé une glace avec mes enfants …. tout en restant consciente dans mon alimentation, tout en sachant que le lendemain je rattraperai en passant en 16/8, deux jours de suite quand les écarts étaient plus conséquents ce qui au final a été rare.
Et cerise sur le gâteau, LA GROSSE SURPRISE, c’est que malgré quelques écarts ici et là, mes prises de sang indiquaient toujours une cétose -)

Voilà voilà .. chers tous, je pense avoir fait le tour de mes premiers mois et de mon aventure cétogène jusqu’à apprendre fin août, que j’abritais un clandestin, bien installé au chaud dans mon bidou, qui depuis grandit et arrivera au printemps pour la plus grande joie de toute notre famille -)
Je suis comme vous le savez depuis, passée en alimentation low carb. Je reprendrai le chemin du céto strict après mon accouchement sans aucune appréhension et aucun doute sur mes choix -)

J’aimerai finir ce texte en vous disant que seul vous avez la clé du succès.
Ne laissez jamais personne vous dire que vous n’y arriverez pas.
Combien de fois l’ai je entendu par le passé sur des précédents régimes ? Je n’ai même pas compté, mais une chose est sûre, c’est que ce genre de petites réflexions sont prononcés par des personnes toxiques quoiqu’il arrive. Faites une barrière autour de vous, protégez vous, blindez vous, et exit les détracteurs, les « je sais tout » et les charlatans en tout genre et Dieu sait que j’en ai rencontré plus d’un hélas .. les belles paroles ne sont pas pour vous, ne les laissez pas vous atteindre, cherchez en vous la force, votre force .. et rien ne vous arrêtera !

Hormis le livre de EatFat2BeFit, qui me suit partout encore aujourd’hui, le keto creamer que je me procure par gourmandise, et le site de délices lowcarb où je pioche mes produits du quotidien à grignoter ou cuisiner, il n’y a rien eu d’autre comme aide ou compléments alimentaires.
Je suis contre les méthodes, les menus tout faits, les directives à suivre, les compléments alimentaires, car personnellement l’alimentation cétogène n’est pas un régime pour « juste perdre du poids », c’est une alimentation que l’on adopte toute sa vie tellement les bienfaits sont autrement bien plus grands que les kilos sur la balance.
Beaucoup usent et abusent de leur soi disant expérience pour vous vendre tout et n’importe quoi, mais si on creuse un peu …. enfin bref, la coquille vide n’est jamais bien loin ou « très légèrement » erronée.


Simplement pour vous dire et je finirai par cela , que je vous livre au travers de ces lignes, juste mon expérience, et si je vous ai influé un peu de force, un peu de curiosité, un peu de bienveillance, un peu de courage, et bien j’ai là tout gagné -)

Virginie alias CétoVie

PS : Merci à vous … MERCI aussi à tous ceux qui m’ont soutenue tout au long de mon aventure via les réseaux, mes amis, ma famille. Je pense à mes parents, mon mari, mes enfants, Perrine, Elodie, Orfilia, Stéphanie, Fanny, Polina, Marie, Aldo, Laurence, et tous les autres que je ne peux pas citer tellement la liste est longue, vous avez tous été des petites pierres à la construction de la nouvelle moi …… et je serai heureuse de me remettre en selle à la livraison de ma troisième merveille afin de partager avec vous de nouveaux bouts de cette aventure ! -)

© COPYRIGHT 2020 – VI-KETOMUM

© COPYRIGHT 2020 CETO VIE

Les Coquines

Bien le bonsoir,

Suis un peu en retard dans la publication promise des coquines publiées sur Instagram ce week-end mais je ne cesse de courir depuis début de semaine !

Comme je le disais sur mon feed Instagram, avant de passer à une alimentation cétogène je craquais complètement pour les Coquelines de Lu, parfois en un goûter clairement le paquet pouvait y passer ! Évidemment depuis 2019, plus jamais il ne m’est venu à l’idée ne serait ce que regarder le paquet en rayon !! Mais il n’y a pas longtemps, par curiosité je suis quand même allée regarder les glucides et globalement la composition de ces petits gâteaux si populaires !

Sans surprise, ils sont pleins de sucres, mais ce qui m’a encore plus frappée ce sont les additifs au nombre de 7 quand même !! Dingue ! En rentrant j’ai vérifié dans mon petit guide des additifs et j’ai été scotchée de lire les méfaits de certains !

Bon bref, tout cela pour vous situer de comment je me suis retrouvée dans ma cuisine un dimanche matin à me dire « j’ai envie de ces petits gâteaux quand même ! » J’ai donc ouvert mes placards et mis devant moi :

– 100g de beurre
– 2 œufs
– 15g de pure via
– 1 sachet de levure
– 200g de poudre d’amande
-10cl de lait d’amande
– le jus d’un demi citron
– 2 cuillères à café d’extrait de vanille ou de fleur d’oranger ( perso je préfère fleur d’oranger ! )

Allez GO ensuite c’était parti, armée de mon saladier, d’une casserole et de mon fouet ! ( et mon plus beau sourire : toujours ! )

Dans une casserole faites fondre le beurre sans le faire trop brunir et réserver. ( Surtout ne pas le verser chaud dans votre mélange sinon cata en vue sur les œufs ) Dans un saladier, vous fouetterez bien les œufs, la pure via, l’extrait vanille ou autre et le jus du demi citron. Vous rajouterez à ce mélange votre beurre fondu et mélangerez bien. Ensuite on rajoute la levure, la poudre d’amande et nouveau touillage énergique avant d’enfin rajouter en dernier le lait d’amande !

Vous mélangerez bien avec délicatesse le tout, la pâte se travaille très très bien, pas du tout collante. Vous déposerez ensuite dans un moule à madeleines beurré un fond de pâte d’abord, par dessus mettez votre pichenette de pâte à tartiner ou confiture low carb sur lequel vous remettrez un peu de pâte pour fermer le tout. Attention à ne pas trop en mettre, vous vous doutez bien qu’au four avec la levure ça va gonfler -) Je ne pourrai être tenue comme responsable en cas de débordement : vous êtes prévenus -)

HOP au four 180 degrés pendant 18 à 20 minutes selon le four.

Vous obtiendrez alors des coquines avec dégustation à volonté sans culpabilité ! -)

ASTUCE DE MAMAN : je sais que des mamans suivent ce blog sans forcément être en alimentation cétogène mais car elles se soucient de faire manger moins de sucre à leurs enfants. Pour les premiers essais, la pâte à gâteau en tant que telle n’étant pas du tout sucrée, vous pouvez mettre du vrai nutella ou nutella maison allégé en sucre, de la vraie confiture ou de la compote de pommes mais attention de ne pas trop en mettre. Ça passera alors mieux au palais de vos petits gourmands ! Mes kids étant habitués au nutella low carb depuis des mois n’y ont pas vu de différence en terme de goût !

ASTUCE TOUT COURT : cela fonctionne en muffins aussi, mais ne mettez pas trop de pâte, faites les dans ce cas version mini pour ceux qui n’auraient pas de moule à madeleines !


COPYRIGHT 2020 ©️ CETO VIE

Les Donuts de Vi

Bonsoir mes petits gourmands -)

Je suis encore à temps, j’avais en effet promis la publication de ma recette de donut ce jour ! Je ne vous ai pas oublié dans ma journée de folie.

Les donuts ne sont pas les pâtisseries que je préférais avant d’adopter une alimentation pauvre en glucides mais un de temps en temps ça passait bien. Les kids eux par contre, ils en raffolent et plus de sucre il y a, et plus ils sont comblés …. le chemin est encore long mais bon, s’ils en mangent 5 par an c’est beaucoup. C’est donc avant tout pour eux que je me suis lancée, il y a quelques semaines. Je suis partie d’une recette de donuts classique comme à chaque fois, et j’ai adapté en version low carb. Au départ je vous avoue il y avait bien plus d’ingrédients et la texture n’y était jamais, je n’arrivais pas à avoir « du moelleux » …c’est sans compter sur mon optimisme à toute épreuve ( en vrai mon côté têtue à deux balles hein ?! ) J’ai donc viré pas mal d’ingrédients et je me rends compte que c’est souvent avec  » du simply » qu’on a les meilleurs résultats -)

Bon assez papoté on y go !

Il vous faut donc :

– 75g de beurre fondu
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche ( soyez pas radin ok ?)
– 50g d’erythritol ( Pure via )
– 4 oeufs
– 1 cuillère à café d’extrait de fleur d’oranger ( ou vanille selon votre humeur du jour mais je préfère fleur d’oranger je dis ça, je dis rien ! )
– 120g de poudre d’amande
– 10g de farine de coco
– 1 cuillère à café bombée de levure

Après avoir réuni tout ceci devant vous, on se pare de son plus beau sourire et on s’y met avec entrain et en musique ( c’est plus fun et bouger son popotin en cuisine ça fait rigoler !)

Mélangez le beurre fondu, la crème fraîche et l’erythritol.
Rajoutez y les oeufs et l’extrait de fleur d’oranger => Bien mélanger avec énergie que ce soit bien lisse avant de rajouter amande, coco et levure.

15 Min au four à 180 degrés mais bien surveiller surtout comme d’habitude car je n’entretiens pas de relation intime avec vos fours respectifs -)

Pour la garniture, à vous de choisir ! Nous on préfère sucré mais possible de les faire tremper dans du chocolat noir fondu, ou au lait, vous pouvez en trouver là => https://deliceslowcarb.com/

Pour une garniture plutôt sucrée, vu que le donut est pauvre en glucides, pour vos kids je vous conseille de mélanger un peu de « vrai sucre » et de cannelle ça passe nickel tout seul NIARK !
Pour vous, en cétogène ou low carb, vous remplacez le sucre par de l’érythritol et le tour est joué ! De préférence, pour la garniture sucrée, faites le quand ils sont encore tièdes, à contrario pour le chocolat attendez bien qu’ils aient refroidis !

Je n’ai plus qu’à vous souhaitez une bonne dégustation ! -)

Vi

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Bouchées salées Poireaux/Oignons

Encore moi -)

Tant que j’y suis, je rattrape le retard et publie la recette de mes bouchées salées qui font fureur aux apéros entre potes « non céto » d’ailleurs, car je suis la seule de mes amis à pratiquer cette alimentation.

Au départ, j’en avais juste marre des muffins tradi jambon/emmental, j’avais envie d’un goût qui change sans forcément rajouter des lardons ou du jambon, une envie de ne pas faire comme tout le monde je crois lol ! C’est sympa de se pointer aux apéros avec quelque chose qui change et puis l’air de rien pouvoir manger ni vu, ni connu, moi aussi car complètement céto sans me justifier non plus -) Pensez y donc ! -)

Alors munissez vous de :

  • 2 poireaux
  • 2 oignons jaunes
  • sel – poivre
  • 80g de poudre d’amande
  • 10g de farine de coco
  • 3 oeufs
  • 100g de fromage blanc ou 100g de crème fraîche ( les deux passent si vous n’aviez qu’un des deux dans votre frigo un jour de loose sans courses ! )

Une fois que vous avez toutes vos munitions devant vous, on attaque :

Munissez vous de lunettes de plongée si comme moi le poireau vous fait perdre 1 litre de larmes, car il va falloir l’émincer finement avec amour ( oui sinon ça marche pas ! ).
Faites revenir les oignons dans de l’huile d’olive à feu doux, pour qu’ils prennent une belle couleur. Rajoutez les poireaux, sel, poivre et laissez mijoter à feu tout doux.

Dans un bol à côté, mélangez la poudre d’amande, la farine de coco, 3 oeufs, et le fromage blanc ( ou crème ).

Incorporez la mixture poireaux/oignons dans votre bol et mélangez « délicatement » avec amour toujours, comme vous savez si bien le faire.

Personnellement je mets ensuite la préparation dans des moules à donuts remplis jusqu’en haut, mais cela fonctionne aussi dans un moule à muffins donc pas de stress.
( Sinon c est bientôt Noël, je dis ça, je dis rien ..  )

Au four, chaleur tournante, 180 degrés, entre 30 et 40 minutes selon votre four. Vériifez la cuisson, je ne le dis jamais assez, on a tous une relation particulière avec son four, vrai ou pas ? -)

Bon ben voilà, vous avez des petites bouchées salées céto qui changent, chaudes en mode lunch au bureau ou dîner de la flemme avec une petite salade, froides en apéro pour vous la péter chez les potes ! -)

Bonne régalade -)

muffins 2 poireaux oignons keto

muffins poireaux oignons keto

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Les Lemon Vi

Hello tous,

Vous l’aurez remarqué, je suis GRAVE à la bourre dans mes publications de recettes alors que vous mes les réclamez à corps et à cri ! -)) Bon sérieusement, pour ceux qui me suivent sur Instagram, il s’est passé tellement de choses ces dernières semaines que j’ai privilégié le repos !

Alors mes petits gourmands, aujourd’hui petite recette de muffins au citron, « Les Lemon Vi » ! J’adore de base les cakes au citron, mais depuis que je suis passée à une alimentation cétogène j’aime bien les versions mini de tout alors je suis partie sur des muffins, pour accompagner le tea time par exemple ( vous avez le droit de les déguster à toute heure en vrai ! )

Pour réaliser ces gourmandises, il vous faudra en plus de votre plus joli sourire :

  • 100g de crème fraîche ( pas de crème allegée hein ?! )
  • 30g d’érythritol ( après c’est au goût de chacun aussi )
  • 60g de beurre fondu
  • 4 oeufs
  • Le jus de 2 citrons
  • 1 cuillère à soupe de psyllium
  • 130g de poudre d’amande
  • 20g de farine de coco
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel

Voilà voilà, READY ? Alors on y GO pour la suite des festivités =>

Vous mélangerez la stévia avec le beurre fondu, avant d’y rajouter la crème fraîche. Jusque là, c’est pas sorcier -) Rajoutez le jus des 2 citrons, mélangez à nouveau avant de rajouter les oeufs UN PAR UN  .. j’insiste lourdement sur cette étape car dans le céto souvent si vous balancez tous les oeufs en même temps la texture de la pâte n’y est pas du tout, donc soyez mignons ok ? -)
Rajoutez le psyllium ( ou creamer, perso je préfère creamer ), la poudre d’amande, la levure et la pincée de sel.

Touillez, touillez et touillez encore avant de mettre cette mixture magique dans des moules à muffins beurrés au préalable pour plus de gourmandise -)
Hop au four à 180 degrés 25 à 30 minutes, chaleur tournante.

Surveillez bien l’étape du four, recette réalisée une autre fois chez une amie on était plus sur 35 minutes, donc n’hésitez pas à vérifier la cuisson avant de les sortir.

Personnellement je les aime tiède un peu, mais après c’est selon les goûts,vous n’avez plus qu’à déguster. Autre info, ils passent chez les kids sans soucis, même à 30g de Stévia.

Bonne régalade mes petits gourmands -)

Muffin citrons keto

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

LES COCO VI

Hello tous,

Vi et le retour des vacances ! Yeah !

À peine rentrée, envie de gourmandises, envie de coco et de chocolat, alors me voici devant mon plan de travail dans ma cuisine chérie, en pyjama, munie de stylo, carnet et c était parti ( pour que vous puissiez bien visualiser ! )

On y va ?

Il vous faudra comme munitions :

– 150g de poudre d’amande
– 50g de coco râpée
– 2 cuillères à café de Pure Via ( pour les kids mettez en 3 la première fois et diminuez la prochaine il n’y verront que du feu ! Niark – Perso je n’en mets plus qu’une et ils sautent toujours dessus ! Niark bis )
– 2 œufs
– 2 cuillères à café d’extrait de vanille
– 1 demi sachet de levure
– 1 pincée de sel
– 2 cuillères à soupe d’huile de coco fondue

Pour le dessus des cookies => copeaux de chocolat noir, au lait ou même blanc tant qu ils sont réduits en sucres ( j ai déjà testé les trois, ma préférence va au chocolat noir 90% mais bon les kids ça bloque par contre)

Une fois toutes ces bonnes choses devant vous, que vous avez comme moi enfilé votre pyjama magique, ou un tablier pour les plus sérieux d’entre nous on s’y met sans chichi !

Hyper fastoche de dingue : vous balancez tout dans un saladier et entre chaque ingrédient vous mélangez bien. L’huile de coco à la fin finira de sublimer votre pâte et la rendra aussi facile à travailler que de la pâte à modeler !

Faire des petites boules avec vos doigts comme quand vous étiez petits, et mettre sur une plaque recouverte de papier cuisson. Étalez pour donner la forme avec vos petits doigts, attention ça va coller un peu, pas de panique c’est normal.

La pâte ne va pas s’étendre à la cuisson vous pouvez les garder les uns contre les autres sans soucis -)

Au four ensuite pendant 10 minutes à 180 degrés.

Quand vous sortirez vos petits coco vi du four, veillez bien à les laisser complètement refroidir avant d’y toucher au risque de les casser !….. avec l’odeur je vous assure que c’est la partie la plus difficile de la recette ! -)

Bonne régalade à tous !

©️ COYRIGHT 2019 CETO VIE

Le Mounette

Hello tous,

Vi le retour !

Hier, je me balade sur Instagram et je tombe sur une photo d’un clafouti aux pêches bourré de sucre évidemment et bourré de pêches aussi ! -)

La journée se passe et à 18h, je décide que je mangerai du clafouti et céto pardi !! Ni une, ni deux, je me mets donc aux fourneaux et j’improvise ce qui deviendra « Le Mounette » !

Alors je vous le dis tout de go, même pas besoin de balance culinaire, j ai tout dosé à la cuillère à soupe en priant pour cela donne un truc pas trop mauvais … le genre de bonne surprise quoi ! Vous êtes des veinards, il est franchement pas mal !

Il vous faudra pour réaliser votre chef d’œuvre :

– 3 cuillères à soupe de crème fraîche
– 3 œufs
– 1 cuillère à soupe de Pure Via
– 2 grosses cuillères à soupe de poudre d’amande
– des fruits rouges ( j’ai pris un sachet de mélange de fruits rouges picard surgelés )

Ensuite, on s’y met, et là, cela devient archi simple

Beurrez un plat carré, rectangle, triangle ( bref faites vous plaisir ! ) et mettre un tapis de fruits rouges ( oui je fais de la poésie ! ) Pas la peine de décongeler les fruits avant direct du paquet allons à l’essentiel !

Dans un saladier, mélangez la crème fraîche, les œufs, la pure via, et la poudre d’amande.

Vous verserez ce mélange onctueux sur vos fruits rouges et HOP => au four chaleur tournante, pendant 20 minutes à 220 degrés !

Bon ben voilà, celui qui me fait du chichi genre la cuisine c’est trop compliqué je ne comprendrai pas ! -))

Bonne régalade,

Mes amitiés gourmandes !

©️ COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Cake « Le Simply 

Hello tous,

Vous êtes nombreux débutants en céto à suivre ma page Instagram et à me dire souvent que mes gâteaux ont l’air trop bons MAIS juste après un sujet qui revient souvent c’est  » ouais mais je suis nul en cuisine » …

Comme je suis une fille super sympa, je me suis mis en tête de vous faire une petite recette archi simple d’où le nom du cake dont je vais vous livrer les secrets !

Que diriez vous d’un cake au chocolat, avec un petit goût de coco, le tout avec peu d’ingrédients très simples à trouver, réalisé en 10 minutes chrono, et une cuisson en 20 minutes ? Vous pourrez même le décliner en muffins ou mini cake à emmener partout avec vous, elles est pas belle la vie ?

Pour réaliser cette gourmandise votre première mission sera de vous munir de :

– 100g de chocolat noir 90%
– 20g d’huile de coco
– 3 œufs
– 100g de poudre d’amande
– 1 demi sachet de levure
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille
– 40g de coco râpée

OPTIONNEL : 30g de Pure Via ou d’érythritol

Une fois ready, c’est parti :

Vous ferez fondre le chocolat dans une casserole avec une cuillère à soupe d’eau. Une fois fondu vous rajouterez l’huile de coco jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène.

Vous rajouterez les œufs et vous mélangerez bien une nouvelle fois.

Pouf, vous mettez la poudre d’amande, mélangez, vous rajoutez ensuite la levure, la cuillère à café de vanille et les 40g de coco râpée pour finir. ( on ne peut pas faire plus simple !! )

Vous touillez tout ça avec amour et voilà !

Attention ça colle niveau texture donc pas de panique c’est normal ! Vous mettrez cette mixture magique dans un moule à cake beurré et hop vous balancez le tout au four pendant 20 minutes à 180 degrés.

Vous serez hyper fiers à la sortie du four et n’aurez plus qu’à déguster !

Précision : sans Stévia attention le goût est vraiment adapté céto donc pas sucré du tout. Typiquement je n’en ai pas proposé aux kids sachant d’avance que cela ne passerait pas.

La part est à 2,7g de glucides. Mais vous pouvez le dégustez en tartinant de confiture low carb de votre choix pour rajouter un effet sucrant sans en mettre dans le cake en lui même. Si vraiment c’est trop amer, mettez la Pure Via à votre convenance. Vous êtes free sur le sujet !

Bonne régalade mes apprentis cuisiniers en herbe ! IN-RA-TABLE ! -)

©️COPYRIGHT 2019 CETO VIE

La quichette de Vi

Hello tous,

Un peu en stand by, un retour de congés très actif et le mois de Juin est chez nous le mois marathon. Ce mois de l’année où tes enfants ont une vie sociale plus riche que la tienne en un an !

Mais me revoilà et en grande forme ! (Niark)

Je vous partage ici ma recette de quiche saumon/épinard au mascarpone ! Une quiche « céto » car sans pâte ! Les kids adorent alors profitons en pour les nourrir de « choses vertes » l’air de rien -)

GO en cuisine !

Il vous faudra :

– 3 œufs
– 400ml de crème liquide entière ( virez moi tout ce qui est allégé )
– 100g de mascarpone
– 2 tranches de saumon fumé ( 3 pour les gourmands ! )
– 200g d’épinard hachés et pour les mamans pressées j’utilise aussi les épinards surgelés de Findus en barquettes individuelles, 4 min au micro ondes pour décongeler et vous les mélangez tels quel dans la pâte. Nickel !
– 60g de gruyère râpé
– Sel + poivre

Une fois prêts, munissez vous d un plat à tarte comme arme principale.
Perso je beurre le fond et les bords du moule pour plus de gourmandise mais cela n’accroche pas si jamais vous préférez faire l’impasse.
Préchauffez votre four à 220 degrés.
Dans un grand bol, fouettez le mascarpone pour le faire ramollir un peu et le travailler plus facilement. Vous rajoutez les œufs, et la crème. Battez bien avec une énergie de Hulk ! -)
Ajoutez le saumon coupé au préalable en petits morceaux, les épinards hachés et mélangez bien.
Rajouter sel et poivre à votre convenance et en dernier le gruyère ( j’ai mis 60g mais je vous l’avoue j’y vais souvent au pif, 2 grosses poignées environ, j ai trois hommes gourmands )

Enfournez pour 20 minutes.

Une fois chaude, laissez là un peu dégonfler 5 min dans votre four éteint, que cela prenne bien.

Il n’y a plus qu’à crier À TAAAAAABLE !!!

Bonne régalade -)

Vi

©️ COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Cinnamon Cake de Vi

Hello la compagnie, vous allez bien ??

Le retour de vacances a été rude, vous qui suivez mes aventures sur Instagram, je n’ai pas été au top côté santé et reprise du boulot, j’avais un peu délaissé la cuisine mais me revoilà avec une petite recette de cake à la cannelle façon quatre-quart -)
Il se mange comme ça, ou avec plus de gourmandise avec de la pâte à tartiner low carb, de la purée de noisette ou de la confiture IG bas … et à 1.12g de glucides la part faites vous plaisir !!! ( calculé pour 12 tranches )

C est parti ?
On y va => Il vous faudra pour réaliser votre gourmandise :

  • 60g de beurre
  • 100g de cream cheese type philadelphia ( ou mascarpone si vous n’avez pas de cream cheese sous la main mais rajouter 1g de glucides par part )
  • 4 oeufs
  • 1 paquet de levure
  • 150g de poudre d’amande
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à café de cannelle moule

OPTIONNEL : 15g d’érythritol ou 20g de pure via

Une fois tous les ingrédients devant vous, tablier ok, mains lavées ( c est mieux je vous assure !) on s’y met !

Faites fondre le beurre au micro ondes, et ensuite mélangez le bien avec le cream cheese. Perso j’en ai eu marre de galérer, avec l’âge je deviens feignasse, j y vais au batteur électrique désormais ! -)
Ajoutez les oeufs en battant bien entre chaque car je me suis rendue compte qu’en céto, c est la base pour avoir une pâte bien lisse et homogène !
Rajoutez ensuite, et enfin tous les autres ingrédients : simple comme BONJOUR ! ( aucune excuse ne sera acceptée de type » je sais pas cuisiner, je rate tout » )

On met tout cela dans un moule à cake pour 30 minutes ( selon les fours peut être un peu plus, à surveiller en tous cas à partir de 30 minutes ) à 180 degrés, chaleur tournante à mi hauteur de votre four.

Ben voilà, vous venez de réaliser votre quatre-quart inratable, qui vous apportera je l’espère plein de gourmandise ! -)

Vi

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Cake Fraisi Fraisa

Hello tous !

Après une semaine de vacances au soleil, je reviens avec une petite recette sympa pour les beaux jours à venir : le « CAKE FRAISI FRAISA » ! ( mais où va t’elle chercher ses noms de gâteaux ??? ah ah ah )

La base sera facile à trouver dans les mois qui viennent : des fraises !!

Je raffole des fraises, sous toutes leurs formes. J’avoue que les mettre dans un cake passant au four était un pari un peu dingue, de savoir si la fraise allait tenir .. ou pas !

Bon, à priori, si je vous écris c’est que de base c’était pas si mal ! -)
On s’y met ?

Il vous faudra donc avoir devant vous :

  • 50g de beurre
  • 50g de purée d’amandes ( j’achète la mienne à Leclerc rayon bio )
  • 50g d’érythritol ( idem désormais Leclerc en vend au rayon des sucres )
  • 100g de cream cheese coupé en morceaux ( de type Philadelphia mais fonctionne aussi avec de la mascaporne )
  • 3 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de psyllium 
  • 1 demi paquet de levure 
  • 180g de poudre d’amande 
  • 2 cuillères à café de graines de chia 
  • 160g de fraises
  • Facultatif => 1 cuillère à café d’arôme de fraise ( j’achète le mien à Leclerc au rayon pâtisserie )  

Une fois les ingrédients réunis, le tablier enfilé, le fouet et le geste énergique bien en place, vous êtes parés ! Let’s go !

Dans un saladier, vous mélangerez le beurre, la purée d’amande et l’érythritol.
Vous rajouterez ensuite, le cream cheese coupé en morceaux et un peu ramolli pour vous évitez de galérer à le délayer !
Une fois le mélange homogène, sans grumeaux, vous rajouterez un par un les oeufs en battant bien entre chaque.
Enfin, très simple, vous rajouterez le psyllium, la levure, la poudre d’amande et les graines de chia. Je vous conseille de mélanger entre chaque ajout.
Si vous décidez de rajouter l’arôme de fraise, c est tout à la fin que vous le mettrez.

Pour les fraises, deux options :
– Soit vous les coupez en dés grossièrement et vous les mélangez à la pâte avant de verser dans le moule ( comme sur la photo )
– Soit vous les coupez en deux dans la longueur, vous versez dans le moule la moitié de la pâte, vous mettez les fraises au milieu à la verticale sur la longueur du cake et versez le reste de la pâte pour un effet surprise au moment de couper le gâteau.

Bien beurrer votre moule, et le mettre 50 min à 160°, chaleur tournante afin qu’il se fasse tout beau et tout bon pour votre dégustation -)
Selon votre four, bien vérifier à partir de 40 min la cuisson à l’aide d’un couteau pour éviter les surprises !

Dernière chose => je sais qu’avec l’odeur de fraise et d’amande cela va être compliqué d’attendre, mais démoulez le une fois froid, et dégustez le également froid, idéalement le lendemain, chaud il n’est pas top et ne libère pas toutes les saveurs, bien froid tout se lie à merveille et il est extra bon.
Pour les enfants c’est quitte ou double, mon petit en mange sans soucis, le grand adorant les fraises ne le trouve néanmoins pas à son goût. Cela dépendra de vos kids -)

Bonne régalade !

Vi

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Cake de la savane de Vi

Hello tous,

J’espère tout d’abord que vous avez passé de belles fêtes de pâques en famille et que vous avez été raisonnables sur le chocolat ! -)

Aujourd’hui, je vous partage une recette d’un gâteau que beaucoup ont déjà mangé, et que tout le monde connaît au moins de nom, pour avoir été la star des cours de récrés quand nous étions des mini monstres nous aussi : LE SAVANE.
C’est une recette que j’avais déjà mise sur Instagram mais que j’ai retiré pour la mettre ici, avec une ou deux modifications pour l’avoir fait plusieurs fois depuis.
Il m’était venue l’idée lorsqu’un jour, débarrassant la table les enfants ont laissé un bout que j’ai mangé pour ne pas le jeter .. et horreur ce goût sucré et chimique !
Ni une, ni deux, et après pas mal de test, ma version céto/low carb était au banc d’essai auprès des kids. Autant vous dire que les enfants sont les pires critiques gastronomiques, capables de vous démonter votre recette en moins de 10 secondes top chrono ! -)

Let’s GO pour les ingrédients =>

  • 100g de beurre fondu
  • 50g de Sukrin Gold ou Erythritol normal
  • 100g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 1 demi sachet de levure
  • 120g de farine d’amande
  • 2 cuillères à soupe rases de chocolat en poudre non sucré

Let’s GO, transformation en pâtissier enclenchée =>

Battez bien le beurre fondu et le Sukrin Gold.
Rajoutez le mascarpone, et touillez AVEC ENERGIE ( le mascarpone, je vous l’accorde est assez récalcitrant ! )
Rajouter ensuite les oeufs un par un, en battant entre chacun d’eux.
Une fois le mélange bien homogène, rajouter l’extrait de vanille, puis incorporez le bien au mélange.
Enfin ajoutez la levure et la farine d’amande à la fin.

La texture sera un peu collante pas de panique c est NORMAL !
Séparez un quart de cette pâte dans un autre bol et rajoutez y le chocolat en poudre, touillez bien pour que tout se mélange bien.

Dans un moule à cake, commencez par verser la moitié de la pâte « nature », ensuite vous verserez celle au chocolat. Avec un couteau vous pouvez essayez de faire un effet marbré, ou pas, vous êtes free ! Enfin, versez le reste de la pâte « nature ».
Vous déposerez le tout avec délicatesse et amour dans un four préchauffé à 160° pendant 40 minutes.

Concernant le moule, chacun son matériel, je vous laisse juger si vous devez beurrer ce dernier ou pas. Personnellement, mes moules sont en silicone, mais j’aime beurrer car je trouve que cela donne un goût plus gourmand et on en a même pas plein les doigts -)
Vous pouvez également réaliser la recette dans des mini moules à cake, ainsi vous pourrez les emporter partout où vous aurez une envie pressante de gourmandises ! ( je suis vraiment sympa de penser à vos goûters ! )

Je n’ai plus qu’à vous souhaitez une bonne régalade ! -)

Vi

COPYRIGHT 2019 © CETO VIE

Les Mini Cakes de Chifou

Hello tous,

Je vous propose aujourd’hui une recette archi simple et archi rapide, pour une dégustation archi gourmande (ne cherchez pas, je suis une fille archi cool !)

J’ai pensé cette recette devant mon déjeuner de la veille ( vous saurez tout ) en grignotant des framboises avec une folle envie de gourmandises saines à dévorer sans modération -)

Je suis rentrée chez moi et me voilà devant mon bol, fouet en main !

Il vous faudra pour faire de même :
(Pour 12 mini cakes)

  • 100g de mascarpone ( sortez là 15 min avant qu’elle soit plus facile )
  • 2 oeufs
  • 20g d’érythritol ou de Sukrin Gold ( disponible sur le site délice low carb )
  • 1 demi sachet de levure
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 140g de poudre d’amande
  • 2 framboises par mini cakes, soit …. allez à vous de calculer ! -)
  • 2 cuillères à café de graines de chia

Dans le bol, délayez la mascarpone avec les oeufs.
Vous rajouterez ensuite la Pure Via et vous battrez bien ( phase sportive d’élimination de ce que vous allez vous régaler ! ).
Une fois cette mixture bien homogène, vous pouvez ajouter le demi sachet de levure et l’extrait de vanille. Bien battre tout cela.
Enfin vous rajouterez la poudre d’amande et les graines de chia tout à la fin !
La texture est assez fluide et facile à travailler -)

Avant de mettre au four mettez deux framboises que le dessus et enfoncez les un chouïa ( mesurez votre force elles sont fragiles ces bestioles !)

Mettez dans vos petits moules et laissez au four pendant 20/25 min à 180°, chaleur tournante.

ET VOILA, elle est pas belle la vie ?? -)
Recette testée sur Mr mon Mari et mes deux montres => à ma grande surprise personne n’a rechigné sur les graines de chia pourtant visibles encore pour certaines à l’oeil nu et m’ont tous dis que c’était CRO BON ( bouche pleine évidemment ! )

Vous penserez à moi quand vous croquerez dedans et que vous sentirez la framboise fondre littéralement .. ah la la !

ASTUCES => vous pouvez réaliser cette recette dans un moule à cake version adulte, en conservant les mêmes dosages, mettez simplement un sachet de levure entier, 1 cuillère à café en plus de graines de chia, et quelques framboises de plus évidemment pour en garder l’effet gourmand.

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

OUI, JE MANGE GRAS. ET OUI, JE LE VIS BIEN !

Hello mes lecteurs,

Ce soir je vous parle d’un sujet qui revient très souvent dans la communauté céto que je côtoie sur Instagram .. Big Up d’ailleurs à tous mes followers !
Comment ça t es pas abonné à ma page céto_vi ?
Tu connais pas ma danse du lundi ?
Abonnes toi vite, parce que quand je serai aussi célèbre que Beyoncé cela sera payant ! -)

Bon plus sérieusement.

Qui, suivant une alimentation cétogène, pratiquant le jeune intermittent, n’a jamais entendu :
« Le gras va boucher tes artères ! »
« T’as pas peur de grossir justement ? »
 » Ton cerveau a besoin de sucre, tu vas mourir » ( Oui oui on m’a rapporté ces mots )
« Encore un régime à la mode »
« Tu vas vraiment manger tout ça ? »
« Rien manger pendant des heures, n’importe quoi tu vas juste t’abîmer la santé »
…….

Je ne vous les mets pas toutes, mais trouvez vous comme moi que c’est hyper gonflant ?? ( Pfffffffff )

J’ai eu droit à beaucoup de jugements hâtifs, surtout au début, quand les collègues me regardaient manger le midi avec dégoût un saucisson, ou des fraises avec de la mascarpone à la cuillère ( punaise ils ne savent pas ce qu ils ratent ! )
Mais voilà, elles sont sur leurs salades sans sauce, leur fromage blanc 0%, parce qu’aujourd’hui on nous rabâche les oreilles et les mirettes dans les revues de mode, que pour être svelte en 7 jours il faut se laisser mourir de faim ! Le nombre de ces régimes à la con que j’ai pu suivre.

J’ai aussi entendu que le régime cétogène était beaucoup trop restrictif et que cela nuisait à la santé provoquant des carences en tous genres !
Sérieux ?
Il y a eu des études ?
Nan, parce que si on faisait une étude sur la façon dont le sucre est addictif et néfaste ça réveillerait pas mal de monde !
Ah bon ? Elles existent ? Qui en a entendu parler ? Personne ? Evidemment le lobby du sucre est tout puissant.
Sur ce sujet, je vous conseille fortement le documentaire « The Magic Pill » dispo sur Netflix, qui nous a littéralement scotchés ici. Il va au delà du céto en lui même, et développe assez bien « l’alimentation responsable ».

Concernant les carences, et attention je ne parle que de moi, je suis suivie avec des prises de sang tous les mois justement parce que mon cerveau, même sans sucre, fonctionne très bien, et que je ne mettrai pas ma santé en jeu pour ressembler à Beyoncé ! Etre céto ne signifie pas forcément être déséquilibré dans sa tête, c’est juste à un moment, faire le choix de se nourrir autrement.

Est ce qu’on critique les Vegan ? Les végétariens ? Non.
Pourtant je ne me verrai pas manger que de la salade tous les jours, matin, midi et soir. Pour autant je ne vais pas aller leur dire que je kiffe les cuisses de petits canards trop mignons en rajoutant trois tonnes de mimiques juste pour faire chier !

Evidemment le céto interdit certains aliments, notamment les fruits, autres que les fruits rouges, et pour être honnête avec vous, cela m’a un peu dérangé au départ, et puis je m’y suis fait. Désormais, maîtrisant un peu plus, je m’autorise parfois d’autres fruits dit « interdits » car je sais comment rattraper derrière et vous savez quoi ? Je ne me sens même pas coupable ! ( gnagnagnagna)
Jamais dans mes autres régimes je suis allée au restaurant l’esprit aussi léger. Avant c’était la panique à chaque bouchée de mozzarella. Maintenant ? C est mes entrées préférées ! -)

Globalement, je suis très soutenue dans ma famille, et mon entourage amical. Mais je sais que ce n’est pas le cas chez tout le monde, pour beaucoup échanger avec vous sur ce même sujet. C’est triste.
Ceux qui étaient très critiques au début, maintenant que j’ai perdu 15kg, tout en reprenant le sport 3 fois par semaine, et pleine forme se font tout petits et en viennent à me demander quel bouquin ils doivent se procurer pour essayer aussi !
Je ne les juge pas, car j’ai été à leur place quand je me moquais de mon collègue qu’aujourd’hui je remercie tous les jours, pour m’avoir embarquée dans l’aventure céto et low carb !
Tous ne tiendront pas, car beaucoup considèrent le céto comme un régime miracle mais vous savez quoi les gars ? Des régimes miracles il n’y en a pas.
Seule une alimentation saine, et une activité physique régulière participeront à votre bonne santé ( c’est la minute mangez 5 fruits et 5 légumes par jour ! )

Alors il va y avoir les POUR et les CONTRE.
C’est pour cela que volontairement je ne rentre toujours pas dans le scientifique du sujet car en fait c’est gonflant, et je trouve ça plus réaliste de parler de vécu.
Car oui, il ne faut pas se leurrer, les premiers à critiquer, sont ceux qui n’ont aucune connaissance et donc aucun recul, un peu comme ces gens sans enfant qui donnent pleins de conseils pour élever les tiens ! ( ceux là je les aime trop : rira bien qui rira le dernier, faites des gosses ! )

Je vais terminer en vous disant que chacun fait ce qu’il lui plaît, alors s’il vous plaît lorsque vous verrez une personne faire quelque chose de différent, que ce soit en alimentation ou autre, intéressez vous à elle, et avant de juger, rappelez vous toujours qu’un jour vous avez été à sa place !

Vi

BONUS DE PETITE CHIPIE :
Je vais pas vous laisser comme ça mes petits chats ! Pour rigoler, certaines de mes répliques préférées aux questions et critiques citées dans l’article, si ça peut aider alors bon.. voilà quoi .. c’est cadeau ! -)

« Le gras va boucher tes artères ! » => « et il te bouche déjà le cerveau ou ça se passe comment ? »
« T’as pas peur de grossir justement ? » =>  » J’ai le goût du risque » ( doubler d un sourire de serial killer)
 » Ton cerveau a besoin de sucre, tu vas mourir » => mourir non, mais à entendre ton raccourci, j’ai des envies de meurtre » ( si à la pause déjeuner, dites ça en jouant avec votre couteau, effet garanti ! )
« Encore un régime à la mode » => « Peut être, mais en ce moment la mode est aux cons, dommage pour moi »
« Tu vas vraiment manger tout ça ? » =>  » Nan, ben nan j’aime juste bien le gaspillage »
« Rien manger pendant des heures, n’importe quoi tu vas juste t’abîmer la santé » => « et bien heureusement pour toi, que l’ignorance ne tue pas ! »

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE


Cookies TIC ET TAC

Comme je sens venir la question, je tue le suspens dans l’oeuf, cette recette de cookies étant de base à la noisette, Tic et Tac auraient adoré alors messieurs les écureuils grosse dédicace !!

Des recettes de cookies j’en ai testé beaucoup. J’ai abandonné la quête d’une texture de cookies craquante un peu sablée, mais sur celle ci, la texture même si elle est différente, est vraiment sympa. C est la recette plébiscitée à la maison quand maman lance l’air de rien :  » on fait des cookies ?  » ( en fait c’est THE moment où maman a envie de gourmandises, mais je vous fais confiance cela reste entre nous !)

Pour vous transformer en écureuils il vous faudra :

  • 120g de poudre de noisettes
  • 60g de poudre d’amande
  • 4 cuillères à café d’erythritol
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 1 sachet de levure
  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu
  • Quelques noix de pécan, noix ou noisettes selon les goûts
  • 5 carreaux de chocolat noir 90%

Vous êtes prêts en cuisine ? Parce que autant vous prévenir ça va être super compliqué, n’est pas TIC ou TAC qui veut ! -)

En fait il y a juste à mélanger tous les ingrédients dans l’ordre, beurre fondu en dernier.
Ensuite vous mélangez les noix de pécan grossièrement écrasées au mélange.
Vous pouvez mélangez aussi le chocolat en petits morceaux, moi je préfère, ou alors les poser juste avant la mise au four pour un effet plus joli, et plus pépite.

Faites des petites boules à l’aide de deux cuillères et poser sur votre plaque de cuisson.
ATTENTION, texture collante en vue !! Une fois déposée sur la plaque, étalez votre boule légèrement avec la paume de votre main, aidez vous de ce que vous pourrez dans votre cuisine pour vous dégager de la pâte sans trop de dégâts .. mais c est vraiment un pli à prendre, la première fois on galère mais après ça va tout seul -)
Pas besoin de laisser beaucoup d’espace entre les cookies, comme vous les mettrez ils ressortiront.

Les mettre au four à 180° chaleur tournante et 10 minutes après, tous les écureuils présents dans un périmètre de 100 mètres voudront vous les piquer ! -)

« Minute astuces de maman »
Pour la première fois prenez du chocolat 85% en augmentant de 10g la Pure Via, la seconde fois passez à 90% mais laissez toujours 10g de plus et les prochaines virez la Pure Via ! A la maison je ne mets plus que 10g sur cette recette et ils sont quand même tous engloutis dans l’heure !

Vi

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Le Tahiti

Alors me demandez pas où je cherche mes noms de gâteaux .. déjà je vous les trouve et puis c’est tellement plus classe de dire « ok je ramène un cake Tahiti plutôt que je ramène un cake » tout court non ?

Pour réaliser votre chef d’oeuvre il vous faudra ces délicieux ingrédients :

  • 50g de beurre fondu
  • 40g d’érythritol
  • 100g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 1 cac d’extrait de noix de coco
  • 110g de de poudre d’amande ou farine d’amande
  • 1 cas de farine de coco
  • de la coco râpée selon les goûts ( moi j’en mets 3 cas mais c est toujours pareil c est selon les goûts mais bon pour un gâteau de base à la noix de coco vaut mieux en mettre en fait)
  • 1 demi sachet de levure
  • 5 carreaux de chocolat noir 90%

Une fois que toutes les munitions sont prêtes on s’y met :

On commence par le plus fastidieux, c’est à dire qu’avec vos carreaux de chocolat vous allez faire vous mêmes comme des grands, des copeaux de chocolat.
=> moi je mets mes carreaux de chocolat sur une planche et je coupe très finement au couteau, ça fait de tout petits morceaux un peu râpés.
Pourquoi vous mêmes ? Parce que les pépites de chocolat noir ben c est moins joli dans les gâteaux et que justement ces mêmes pépites dans les rayons pâtisserie quand on regarde les ingrédients, c est beurk et chimique de fou !
Vous réservez les copeaux, dont vous êtes fiers, et vous remerciez le ciel d’avoir encore tous vos petits doigts ! )

Battre le beurre fondu et la Pure Via pour le faire blanchir.
On rajoute la mascarpone et on bat énergiquement ( laissez un peu la mascarpone en dehors du frigo avant ce sera plus facile). On ajoute les oeufs un par un en battant entre chaque. On rajoute ensuite l’extrait de coco ( n’abusez pas sinon ce sera amer et pas bon). Enfin on met la poudre d’amande, la levure, la farine de coco, et la coco râpée.
Mettre tout à la fin « vos magnifiques » copeaux de chocolat et vous mélangez bien une dernière fois bien énergique encore une fois ( les textures sont pas faciles en céto bordel)

Mettez votre gâteau des îles dans un moule à cake, 40 minutes à 180° chaleur tournante et surveillez bien à partir de déjà 30 minutes de cuisson pour que cela ne fasse pas gâteau qui aurait un peu trop pris le soleil de Tahiti justement ! -)

C est prêt, vous n’avez plus qu’à frimer que c est vous qui avez fait les copeaux de chocolat et déguster !

Bonne régalade -)

Vi

PS / Vous pourrez trouver la farine d’amande, l’étythritol et le chocolat sans sucre sur le site https://www.deliceslowcarb.com/

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Muffins « Surprise »

ALERTE RECETTE !!!!

La recette que je vous propose today, c est les muffins stars des kids de la maison !

Vous pourrez réaliser 8 muffins environ avec ces dosages, pour un moule standard.
Mais vous pouvez les réaliser aussi dans des caissettes à muffins version mini et rendre fous de jalousie tous vos collègues quand ce sera votre tour de ramener le petit déjeuner au bureau … ouais les croissants et pains au chocolat c est has been de dingue !
( NB : si votre boss vous file une promotion, j’exige ma com ! )

Pour réaliser vos chefs d’oeuvre il vous faudra trouver dans votre cuisine :

  • 2 oeufs
  • 120g de crème fraîche ( interdiction de prendre de la crème allégée ! 40% c’est parfait !
  • 15g de Pure Via
  • 130g de poudre d’amande
  • 1 cuillère à soupe de Psyllium ( => je prends le mien chez Naturalia marque « Ecoidées »)
  • 2 cuillères à café de levure
  • 1 cuillère à soupe de farine de coco
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille selon les goûts ( moi j’aime bien deux mais tout le monde sen fiche ! )

Ready devant votre bol ? Alors c est parti !

Commencez par battre vos oeufs avec 100g de crème fraîche en prenant soin de garder les 20g qui resteront de la crème pour la fin de la recette.
Vous rajouterez la pure via et vous battrez bien.
Ensuite dans l’ordre les instructions sont hyper fastoches :
=> rajouter la poudre d’amande, le psyllium, la levure et la farine de coco en battant de façon bien énergique entre chacun des ingrédients ( Mettez du Beyoncé s il faut pour trouver le rythme ! )
Une fois tout cela fait comme un chef, rajouter l’extrait de vanille et enfin les 20g du reste de la crème fraîche.

Verser cette mixture magique dans des moules à muffins, et n’oubliez pas de dissimuler un carré de chocolat, noir, au lait, blanc, aux noisettes … tout est permis. ( juste pas tous en même temps sinon je vous l’annonce pour vos macros c est mort ! )
Pour les céto et low carb, je prends le chocolat au lait sur le site de Délices Low Carb, pour le lait vous aurez un IG bas tout en ayant du goût dans votre gâteau. Pour vous dire les enfants n’ont pas fait la différence avec le traditionnel Milka ! Niark niark, maman diabolique je suis !

Vous n’aurez plus qu’à les mettre dans un moule à muffins et les laisser se faire beaux pendant 25/30 min à 180°en chaleur tournante.

Bonne régalade à tous -)

Vi

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE

Le débutant céto VS le pain

Hello tous,

Je me lance dans cet article basé sur mon expérience en vue de déculpabiliser les débutants en céto et dédramatiser un peu des débuts parfois compliqués .. parce que bon, on part pas à la guerre non plus ! Si ? Ah oui « à mort le sucre !! »

Alors mettez vos casques roses, en rang de courgettes et c’est parti !

Tout d’abord le mec qui a inventé le proverbe « tout vient à point à qui sait attendre » soit il n’avait jamais attendu de sa vie, soit il n’avait jamais réalisé de recette cétogène !

Parce que THE première recette, on mise tout dessus nous, débutants céto.

Avec un peu de chance on est passé entre les mailles du filet de la ketoflu, on a passé la première, semaine en ne mangeant que du froid tous les soirs, sans aucune idée de quoi cuisiner, et surtout très peur de tout bousiller alors que flûte quoi, ça fait une semaine que les glucides ne sont presque pas passés par nous ! En général, la première recette sur laquelle on lorgne, c’est celle du pain ! (si si si … )

Personnellement, j’habite au-dessus d’une boulangerie.
J’étais déjà mal barrée.

L’odeur le matin en partant bosser, le soir en rentrant : le diable sur le pas de ma porte.
Tous les jours je devais l’affronter, tête droite, torse bombé, alors que j’aurai clairement tué pour une miette d’une baguette tradition toute chaude !
(et je vous passe les kids qui TOUS les soirs demandaient « on peut acheter du pain ? » NAN !)
D’autant qu’avant, tous les soirs, la baguette achetée, arrivait en haut de mes 5 étages amputée de la moitié, pour vous dire à quel point la désintoxication du pain a été compliquée pour moi !

Les deux premiers jours franchement je gère ..
Troisième jour, je commence à en avoir envie ..
Quatrième jour, j’y pense vraiment beaucoup ..
Cinquième jour, je vois des pains à la place des gens ..
Sixième jour, je suis décidée à faire mon pain moi même !

Pas très au fait, je commence à surfer de pages en pages de recettes cétogènes, et très souvent je tombe sur celle du pain (comme quoi ça travaille !), j’en sélectionne une, en toute sincérité celle où j’ai compris du premier coup tous les ingrédients qui la composaient et on y go !
Forcément ça allait être fastoche .. j’étais la pro du pain aux céréales avant ! Même pas peur !

J’ai passé 2h à me balader et décrypter tous les rayons bio du supermarché, j’ai tenté l’expédition à la boutique du coin à deux doigts de faire une syncope en voyant certains prix (parce que oui, c’est malheureux, mais manger sain coûte cher mais c’est un autre sujet à venir ..) et ENFIN je rentre avec tous les ingrédients pour faire ce pain plein de promesses !

Me voilà devant mon bol à tout mélanger, me rendant compte que si la recette dit de mélanger les ingrédients secs d’une part, et les humides de l’autre c est que peut être il y avait une raison !!?

Pâte enfin réalisée, ouille ça colle, ah nan, ça casse ..mais c’est quoi ce truc ? de la pâte à modeler pas fraîche ?

Tant bien que mal je fais ce que je peux pour lui donner une forme, de je ne sais pas trop quoi, mais bien loin de la tradition d’en bas ! Grrrrrr ..

Pas grave, je relativise. Je vais le mettre au four et ça va sentir bon le pain, tout ceci sera oublié très vite, comme les accouchements, le bonheur vient après !

Pas d’odeur délicieuse ?? Je viens vérifier 15 fois mon four, je finis par m’asseoir devant et j’attends .. mais pourquoi il reste tout plat ? C’est quoi cette couleur marron ? Il brûle ? ahhhhhh !

Je le sors enfin, il a une vraie tronche de pain rassis (et je n’exagère pas !)
Impatiente, je le mets devant la fenêtre pour qu’il refroidisse plus vite, je souffle dessus, j invoque le dieu des vents viiiiiite je veux du pain !!!!

Enfin, le grand moment tant attendu : je goûte. Débordante d’espoir.
Et là, mon enthousiasme retombe comme un soufflé au fromage raté : mais c’est quoi ce truc ? C’est dur et pâteux en même temps, un arrière goût plus que bof !
Je décide que PLUS JAMAIS de ma vie je ferai du pain et que je vivrai sans !

BREF, j’ai fait mon premier pain cétogène !

Depuis, je vous rassure, je mange du pain et de l’extra bon ! -)
J’ai laissé tomber quelques semaines, puis je me suis remise à la confection du pain avec des recettes extras, avec un peu plus d’expérience des textures et comment les apprivoiser !

Rien n’est jamais simple mais quand on s’accroche, qu’on persévère, ON NE PEUT QUE Y ARRIVER !

Vi – KetoMum

© COPYRIGHT 2019 CETO VIE