Molho do Zé

Hello !

Aujourd’hui je vous livre une vraie recette de coeur.


Une recette au goût d’enfance que mon grand père faisait lui même en quantité astronomique lorsque nous étions en vacances au Portugal pour toujours en avoir dans l’année en France.
Il s’agit d’un assaisonnement compatible avec toutes les viandes, comme une marinade, à base de poivrons rouges.
Je vous vois venir c’est le plus chargé en glucides, certes, mais une cuillère à café badigeonnée sur votre viande avant cuisson cela ne va pas aller chercher bien loin !

J’ai tenté de la reproduire de tête, car je n’ai jamais eu la présence d’esprit de noter quoi que ce soit à l’époque, on pense alors qu’on a le temps. Aujourd’hui mes grands parents que je pensais invincibles, ne sont plus là et de temps à autre je cherche des goûts, des odeurs qui me rappellent ces précieux instants. Ils adoraient cuisiner tous les deux et étaient également de bons gourmands .. ceci explique cela de savoir de qui je tiens mon côté « bon vivant » -)

Lorsque j’ai réalisé cette marinade, j’étais plus sur un test d’où les petites quantités, mais cela remplit quand même un bon pot de taille de ceux de confiture. Cela se conserve au frais, et quand l’envie vous prend, hop vous mettez cela sur vos viandes, laissez s’imprégner et après directement dans la poêle !

Pour réaliser cette marinade il vous faudra :

  • 1 bon gros poivron rouge
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de laurier en poudre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre à convenance

Tout d’abord il vous faudra éplucher le poivron.
Personnellement voyant mon grand père faire sur les braises, je l’ai mis au four, coupé en deux, à 200 degrés, une vingtaine de minute. La peau étant quand même super coriace j’ai fouillé sur le net des techniques et j’ai trouvé une solution c’est de le mettre dans un sac congélation et le laisser refroidir. J’avoue que cela a super bien marché, aucun effort pour retirer la peau !
J’ai préféré ne pas le cuire à l’eau pour cette étape. Vous pouvez le faire mais dans ce cas il faudra laisser l’eau partir pendant de longues heures voir une nuit sinon trop liquide !

Après c’est facile, dans un robot, vous mettez le poivron, les gousses d’ail préalablement épluchées, coupées en deux pour retirer le germe, le laurier, l’huile d’olive et sel + poivre selon vos goûts et HOP on mixe !

Fastoche non ? -)

J’espère que si vous testez vous m’en ferez un retour et j’espère qu’elle vous régalera autant que je voyage dans mon enfance à chaque fois que je l’utilise dans mes plats.

Pour la petite explication la recette s’appelle « molho do Zé » ( prononcer le « é » comme le « è » chez nous ) car mon grand père s’appelait José, et que petite j’étais persuadée que son prénom c’était « Oh Zé » car ma grand mère ne cessait de l’interpeller ainsi avec ce diminutif bien connu au Portugal -)

Voilà une toute petite recette mais si grande dans mon coeur !

COPYRIGHT 2021 © CETO VIE

Un commentaire sur “Molho do Zé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s